Professions

Les études en autisme et sciences du comportement  permettent d’accéder, entre autres, à la profession d’instructeurs/d’instructrices pour les personnes ayant une déficience. Les diplômés/diplômées de ce programme auront toutefois perfectionner leurs capacités d’analyse pour approfondir leurs connaissances sur le fonctionnement des personnes ayant des troubles dans le spectre de l’autisme ainsi que leurs compétences et leurs habiletés d’action pour mieux intervenir auprès des personnes ayant un trouble envahissant du développement et leur famille. Plus précisément,  le diplômé/la diplômée de ce programme exercera l’ensemble ou une partie des responsabilités suivantes :

  • examine et analyse les troubles dans le spectre de l’autisme ;
  • utilise et développe des techniques d’intervention aux troubles de l’autisme en conformité aux approches et aux objectifs fixés ;
  • applique des interventions auprès des personnes ayant un trouble envahissant du développement et dans le spectre de l’autisme ;
  • conçoit et élabore des activités de développement et des outils cliniques ;
  • évalue la capacité de soutien du milieu de vie de la personne ayant un trouble de l’autisme ;
  • conçoit et crée un projet intégré d’intervention auprès des personnes ayant un trouble dans le spectre de l’autisme ;

 

Instructeur/instructrice pour les personnes ayant une déficience

L’instructeur/l’instructrice pour les personnes ayant une déficience apporte une aide aux personnes qui vivent ou qui sont susceptibles de vivre des problèmes soit d’ordre social, affectif ou mental dans le but  de faciliter leur réadaptation, leur intégration sociale ou encore leur maintien dans leur milieu de vie naturel. L'aide directe auprès de la jeunesse en difficulté d'adaptation et le support à la famille et à son environnement immédiat représentent ses principales cibles d'intervention.  Plus précisément, le diplômé/la diplômée exerce l’ensemble ou une partie des tâches suivantes :

  • élabore des plans d'enseignement et d'intervention individualisés d'après les besoins spéciaux des clients, afin de les aider à atteindre leurs objectifs en matière de réadaptation et d'indépendance;
  • évalue les limitations physiques et les capacités en orientation et en mobilité des clients, ainsi que les obstacles cognitifs, sociaux et affectifs auxquels ils font face afin d'établir des objectifs en matière d'adaptation et de réhabilitation;
  • aide les personnes ayant une déficience physique, intellectuelle, visuelle ou auditive, ou les personnes souffrant de plusieurs troubles, à acquérir des compétences pratiques, et leur fournir une formation à l'emploi;
  • apprend aux personnes ayant une déficience et à leurs familles à se servir de techniques de réadaptation, d'appareils prothétiques, de fauteuils roulants et d'autres appareils conçus pour aider les clients à optimiser leur indépendance et leur potentiel;
  • apprend aux personnes ayant une déficience visuelle à lire et à écrire en braille et à se servir d'équipements ou d'aides spéciaux comme des personnes et des animaux-guides, des cannes longues et d'autres aides à la mobilité;
  • apprend aux personnes malentendantes ou sourdes la labiolecture, la dactylologie et la langue des signes selon leurs besoins individuels en matière de communication;
  • apprend aux personnes malentendantes ou sourdes à former et à émettre des sons à l'aide de prothèses auditives, et d'autres appareils et techniques;
  • collabore avec des spécialistes, tels que des conseillers en réadaptation, des orthophonistes et des ergothérapeutes, pour élaborer des programmes qui adressent les besoins spéciaux des clients.

Rémunération

Taux horaire

Taux minimum : 13.10$ Taux médiane : 28.00$ Taux maximum : 48.08$

Salaire annuel : 27 248 $–100 006 $

Il est essentiel de comprendre que les données sur le salaire ne représentent qu’une indication pour un groupe professionnel ou une région donnée. Voici le taux horaire et le salaire annuel pour le groupe professionnel des « Instructeurs/instructrices pour personnes ayant une déficience » de la Classification nationale des professions – CNP 4215 pour la région d’Ottawa en 2015-2016. Source

Conditions d’accès à la profession

  • Un diplôme en éducation spécialisée est habituellement exigé;
  • Les diplômés/diplômées peuvent exercer leur profession en Ontario ainsi qu’au Québec.

Exemples d’appellations d’emplois

  • Instructeur/instructrice de braille
  • Instructeur/instructrice de la lecture sur les lèvres
  • Instructeur/instructrice en langue des signes
  • Éducateur spécialisé/éducatrice spécialisée en orientation et en mobilité
  • Éducateur spécialisé/éducatrice spécialisée pour personnes aveugles
  • Éducateur spécialisé/éducatrice spécialisée pour personnes ayant des besoins spéciaux
  • Éducateur spécialisé/éducatrice spécialisée pour personnes ayant une difficulté d'apprentissage
  • Éducateur spécialisé/éducatrice spécialisée pour personnes ayant une déficience intellectuelle
  • Éducateur spécialisé/éducatrice spécialisée pour personnes ayant une mobilité réduite
  • Éducateur spécialisé/éducatrice spécialisée pour personnes malentendantes
  • Éducateur spécialisé/éducatrice spécialisée pour personnes sourdes

Employeurs types

  • Centres internes et externes de traitement spécialisé pour enfants et adolescents
  • Écoles élémentaires et secondaires
  • Milieu communautaire
  • Milieu naturel
  • Garderies spécialisées
  • Sociétés d’aide à l’enfance

Note importante à lire avant de continuer

Ces données statistiques ne sont que des INDICES pour l’avenir. L’essor économique du pays, d’une province ou d’une région, ainsi que les facteurs démographiques sont entre autres, deux facteurs qui influencent les perspectives professionnelles d’emploi. Il faut aussi prendre en considération que les intérêts, les aptitudes, les valeurs et les qualités d’une personne dont la persévérance, la flexibilité, et la capacité d’adaptation, sont autant d’autres facteurs qui favorisent l’intégration au marché du travail. Il faut donc être prudent dans l’interprétation de ces statistiques. Source

Perspectives d’emploi : Ottawa

  Pas disponibles

Aucune cote de perspectives d'emploi n'a été déterminée pour les instructeurs pour personnes ayant une déficience (CNP 4215) d'Ottawa. Par contre, pour la période 2016 à 2018, les perspectives d'emploi seront acceptables pour ce groupe professionnel (CNP 4215) pour l'ensemble de l'Ontario.

En Ontario, la plupart des Instructeurs/instructrices pour personnes ayant une déficience travaillent dans le secteur des services de soins de santé et de l'assistance sociale, notamment les services individuels et familiaux, les centres de soins infirmiers et les établissements de soins pour bénéficiaires internes. Le secteur de l'éducation est le deuxième employeur en importance et compte principalement les écoles primaires et secondaires.

Les écoles primaires et secondaires gérées par des conseils scolaires publics et catholiques, tant anglophones que francophones, doivent mettre en œuvre des procédures pour la détection précoce des besoins des élèves en matière d'apprentissage. Le rythme de création d'emplois pourrait toutefois être atténué en raison des priorités concurrentes des budgets des différentes écoles. Les compressions budgétaires dans les services de soins de santé et d'assistance sociale peuvent également avoir une incidence sur le nombre d'emplois disponibles dans ce secteur

Perspectives d’emploi : Outaouais

 Acceptables

Pour la période 2016 à 2018, les perspectives d'emploi seront acceptables pour les instructeurs pour personnes ayant une déficience (CNP 4215) dans la région de l'Outaouais..

Voici quelques faits saillants au sujet de ce groupe professionnel en Outaouais :

  • Environ 180 personnes occupent un poste dans cette profession;
  • Les instructeurs pour personnes ayant une déficience travaillent principalement dans les industries suivantes :
    • Services d'enseignement (SCIAN 61) : 49 %;
    • Établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes et assistance sociale (SCIAN 623-624) : 36 %;
    • Services de soins ambulatoires et hôpitaux (SCIAN 621-622) : 14 %

Avez-vous la tête de l’emploi ?

Conseils pratiques pour vous démarquer, pour triompher de la concurrence et augmenter votre employabilité :

  • Développez votre intérêt pour l’engagement communautaire et pour le travail au sein d’une équipe multidisciplinaire ;
  • Améliorez vos habiletés en communication auprès diverses personnes jeunes et adultes ;
  • Cherchez à développer votre capacité d’écoute et votre sens de l’observation ;
  • Développez votre habileté à établir des lignes directrices pour la planification, l’organisation et l’exécution de votre travail ;
  • Développez vos compétences en communication orale et écrite, celles-ci étant essentielles lorsque vous aurez à rédiger des rapports et lire des textes ;
  • La stabilité émotive et le sang-froid sont des atouts importants pour pouvoir exercer cette profession dans des conditions parfois stressantes.

La poursuite des études

Bien que le programme « Techniques d’éducation spécialisée » prépare les étudiants/étudiantes à intégrer le marché du travail, les diplômés peuvent aussi  poursuivre, directement ou moyennant la réussite de certains cours d’appoint ou préalables, des études spécialisées de niveau collégial ou universitaire. Voici un aperçu de certains programmes d’études en lien avec le programme « Techniques d’éducation spécialisée »:

  • Adaptation scolaire et sociale (orthopédagogie)
  • Autisme et science du comportement
  • Enseignement au primaire
  • Enseignement au secondaire
  • Psychoéducation