Professions

Les études en Coiffure permettent d’accéder au groupe professionnel suivant « Coiffeurs/coiffeuses et barbiers/barbières. Elles permettent, entre autres, d’accéder à la profession suivante :

Coiffeur/coiffeuse

Relevant du secteur des services personnels, le coiffeur/la coiffeuse administre des soins adaptés aux besoins des clients dans le but d’embellir la chevelure et de maintenir en santé leur cuir chevelu. Le coiffeur/la coiffeuse peut aussi conseiller les clients sur un éventail de services adaptés à leurs besoins et sur des produits qui peuvent être utilisés à domicile.

Rémunération

Taux horaire

Taux minimum : 11.60$ Taux médiane : 12$ Taux maximum : 20.36$

Salaire annuel : 24 128 $–42 348 $

Il est essentiel de comprendre que les données sur le salaire ne représentent qu’une indication pour un groupe professionnel ou une région donnée. Voici le taux horaire et le salaire annuel pour le groupe professionnel des «Coiffeurs/coiffeuses et barbiers/barbières» de la Classification nationale des professions – CNP 6341 pour la région d’Ottawa en 2015-2016. Source

N.BSelon la coordination du programme de Coiffure, le métier de coiffeur/coiffeuse peut offrir des possibilités salariales plus élevées selon divers facteurs. Entre autres, l’expérience et la spécialisation dans certains services de coiffure, la capacité à développer et maintenir une forte clientèle, le travail dans un salon de coiffure réputé des grands centres urbains et le démarrage de son propre salon doivent être pris en considération. De plus, la tendance croissante des professionnels en coiffure à louer leur propre chaise ou cabine dans un salon plutôt que de travailler comme employé salarié a aussi un impact à la hausse sur la rémunération.

Conditions d’accès à la profession

  • Le certificat de qualification professionnelle est obligatoire pour exercer le métier de coiffeur/coiffeuse en Ontario et dans la plupart des provinces du Canada. En Ontario, ce certificat est dispensé par le Ministère de la Formation et des Collèges et Universités une fois que vous avez réussi l’examen de certification professionnelle;
  • Des 3 500 heures exigées comme apprenti coiffeur/apprentie coiffeuse, 1 500 heures sont reconnues par le Ministère de la formation et des Collèges et Universités pour les diplômés de ce programme, les autres heures de formation pratique sont complétées en cours d’emploi;
  • L’inscription à cette formation  en cours d’emploi (en apprentissage) se fait auprès du Ministère de la Formation et des Collèges et Universités dont le bureau local est situé au 347, rue Preston, 3e étage à Ottawa;
  • Les coiffeurs qualifiés/coiffeuses qualifiées qui détiennent leur certification professionnelle provinciale peuvent se présenter à l’examen interprovincial afin d’obtenir un certificat de qualification interprovincial « Sceau Rouge », ce qui leur permet de travailler partout au Canada sans avoir à passer d’autres examens;
  • Les diplômés/diplômées de ce programme peuvent aussi exercer leur profession au Québec.

Exemples d’appellations d’emplois

  • Apprenti barbier/apprentie barbière
  • Apprenti coiffeur styliste/apprentie coiffeuse styliste
  • Apprenti coiffeur/apprentie coiffeuse
  • Barbier/barbière
  • Coiffeur styliste/coiffeuse styliste
  • Coiffeur/coiffeuse
  • Coiffeur/coiffeuse de perruques
  • Coloriste de cheveux

Employeurs types

  • Salons de coiffure
  • Salons d’esthétique
  • Centres de soins de santé
  • Centres de conditionnement physique
  • Résidences pour personnes âgées
  • Studios de cinéma
  • Studios de théâtre
  • Stations de télévision
  • Bateaux de croisière
  • Compagnies de produits de coiffure telles que Wella, Schwarzkopf, Obsco, l’Oréal Paris

Note importante à lire avant de continuer

Ces données statistiques ne sont que des INDICES pour l’avenir. L’essor économique du pays, d’une province ou d’une région, ainsi que les facteurs démographiques sont entre autres, deux facteurs qui influencent les perspectives professionnelles d’emploi. Il faut aussi prendre en considération que les intérêts, les aptitudes, les valeurs et les qualités d’une personne dont la persévérance, la flexibilité, et la capacité d’adaptation, sont autant d’autres facteurs qui favorisent l’intégration au marché du travail. Il faut donc être prudent dans l’interprétation de ces statistiques. Source

Perspectives d’emploi : Ottawa

 Acceptables

Pour la période 2016 à 2018, les perspectives d'emploi seront acceptables pour les coiffeurs et barbiers (CNP 6341) dans la région d'Ottawa. Les coiffeurs et les barbiers qui maîtrisent le français et l'anglais pourraient avoir de meilleures perspectives d'emploi dans cette région. Environ 3 380 personnes occupent un poste dans cette profession.

Au cours des dernières années, l'emploi dans ce groupe professionnel a montré des signes d'affaiblissement. Les possibilités d'emploi pour les coiffeurs et les barbiers dépendent de la croissance démographique, mais surtout des dépenses discrétionnaires des consommateurs. Au cours des dernières années, les dépenses des ménages en services de soins personnels, qui comprennent les services de barbier, de coiffure et d'esthétique, ont légèrement diminué et cela pourrait nuire au volume d'activités de ces travailleurs. De plus, la demande pour certains services pourrait être modérée en raison des tendances en constante évolution, telle que la popularité croissante pour les options de traitement pour les cheveux sans produits chimiques dans certains créneaux du marché.

Perspectives d’emploi : Outaouais

 Acceptables

Pour la période 2016 à 2018, les perspectives d'emploi seront acceptables pour les coiffeurs et barbiers (CNP 6341) dans la région de l'Outaouais.

Au cours des prochaines années, les débouchés proviendront principalement du fort roulement de personnel. En effet, de nombreux travailleurs quittent cette profession après quelques années, en grande partie en raison des conditions de travail peu avantageuses : revenus peu élevés, travail le soir et les fins de semaine, forte concurrence du travail à domicile, etc. D'autres débouchés seront générés par les départs à la retraite et, dans une moindre mesure, par l'augmentation de l'emploi qui sera inférieure à celle de l'ensemble des professions.

 

Avez-vous la tête de l’emploi ?

Conseils pratiques pour vous démarquer, pour triompher de la concurrence et augmenter votre employabilité :

  • Perfectionnez-vous régulièrement en suivant des cours de formation continue, des stages ou des séminaires offerts par des compagnies de produits de coiffure afin de découvrir les nouvelles techniques, les nouveaux styles et les nouveaux produits pour traiter les cheveux et le cuir chevelu
  • Améliorez vos habiletés en communications interpersonnelles car vous devez être sociable et aimer communiquer avec les gens
  • Maintenez-vous en bonne santé, car en plus d’exiger une bonne dextérité et une coordination supérieure, ce travail exige une bonne endurance physique puisque vous devez passer la majeure partie de votre journée debout
  • La patience, de l’entregent et le désir sincère de répondre aux besoins des clients sont des atouts importants pour établir une clientèle fidèle
  • La flexibilité est un critère important car vous serez appelé à travailler le soir, et pendant le week-end
  • Des compétences en gestion et en pratiques commerciales sont utiles et nécessaires surtout si vous désirez ouvrir votre propre salon.

La poursuite des études

Bien que le programme en Coiffure prépare les étudiants/étudiantes à intégrer le marché du travail, les diplômés peuvent aussi  poursuivre des études spécialisées dans les collèges et les écoles privées. Voici un aperçu de certains programmes d’études en lien avec le programme «Coiffure » :

  • Esthéticien/esthéticienne
  • Enseignant/enseignante en coiffure

Pour en savoir plus

La profession