Professions

Les études dans ce programme permettent d’accéder au groupe professionnel suivant: « Répartiteurs/répartitrices ». Le répartiteur/la répartitrice :

 Volet : préposé à la prise d’appel 

  • Répondre aux appels d’urgence du public; obtenir le plus rapidement possible les coordonnées de l’appelant, de même que les éléments permettant d’identifier la nature de l’urgence.
  • Analyser les informations recueillies des appelants de façon à déterminer les intervenants requis selon les procédures établies ou référer au besoin à la ressource appropriée.
  • Compléter, conformément aux protocoles établis, les cartes d’appels en indiquant les renseignements requis pour l’intervention et les transmettre aux intervenants identifiés.

 

Volet : répartition

  •  Sélectionner et déterminer, en fonction de l’urgence établie et la localisation de l’événement, les ressources les plus aptes à se rendre sur les lieux en fonction des indicateurs et selon les procédures établies.
  • Transmettre électroniquement ou vocalement l’appel sélectionné aux véhicules désignés.
  • Maintenir en tout temps la communication avec les ressources assignées sur différentes interventions et fournir toute l’assistance requise à la bonne marche des interventions en cours incluant la recherche, la validation de renseignements et la transmission d’information aux ressources sur le terrain.
  • peut être appelé/appelée à surveiller des caméras de surveillance selon le milieu de travail.

Rémunération

Taux horaire

Taux minimum : 12$ Taux médiane : 22.44$ Taux maximum : 35$

Salaire annuel : 24 960 $–72 800 $

Il est essentiel de comprendre que les données sur le salaire ne représentent qu’une indication pour un groupe professionnel ou une région donnée. Voici le taux horaire et le salaire annuel pour le groupe professionnel des «Répartiteurs/répartitrices» de la Classification nationale des professions – CNP 1525 pour la région d’Ottawa en 2015-2016. Source

Conditions d’accès à la profession

  • Le bilinguisme est obligatoire;
  • Un examen médical peut être exigé avant l’embauche afin de vérifier l’acuité visuelle et auditive, la stabilité émotive et la capacité de tolérer le stress;
  • Une vérification du dossier judiciaire est réalisée avant l’embauche;

Exemples d’appellations d’emplois

  • Préposé aux communications
  • Préposé aux télécommunications
  • Répartiteur/répartitrice au 911
  • Répartiteur/répartitrice paramédic
  • Répartiteur/répartitrice d’incendie
  • Répartiteur/répartitrice de véhicules de police
  • Répondant/répondante en centre d’appels d’urgence

Employeurs types

  • Centres d’appels d’urgence
  • Municipalités
  • Services de police
  • Services paramédics
  • Services de lutte d’incendies
  • Centres d’appels aéroportuaires
  • Centres d’alarme
  • Centres de surveillance provincial ou fédéral (par ex : ministère des transports)
  • Centres 311

Note importante à lire avant de continuer

Ces données statistiques ne sont que des INDICES pour l’avenir. L’essor économique du pays, d’une province ou d’une région, ainsi que les facteurs démographiques sont entre autres, deux facteurs qui influencent les perspectives professionnelles d’emploi. Il faut aussi prendre en considération que les intérêts, les aptitudes, les valeurs et les qualités d’une personne dont la persévérance, la flexibilité, et la capacité d’adaptation, sont autant d’autres facteurs qui favorisent l’intégration au marché du travail. Il faut donc être prudent dans l’interprétation de ces statistiques. Source

Perspectives d’emploi : Ottawa

 Acceptables

Pour la période 2016 à 2018, les perspectives d'emploi seront acceptables pour les répartiteurs (CNP 1525) dans la région d'Ottawa. Les personnes qui maîtrisent le français et l'anglais devraient avoir de meilleures perspectives d'emploi.

Perspectives d’emploi : Outaouais

 Limitées

Pour la période 2016 à 2018, les perspectives d'emploi seront limitées pour les répartiteurs (CNP 1525) dans la région de l'Outaouais.

Avez-vous la tête de l’emploi ?

Conseils pratiques pour vous démarquer, pour triompher de la concurrence et augmenter votre employabilité :

  • Toute expérience générale de l’aide aux personnes en détresse est appréciée ;
  • Le bilinguisme étant exigé, cherchez à maîtriser les deux langues officielles ;
  • Dans les zones métropolitaines, les services d’urgence recherchent souvent des personnes multilingues ;
  • Une bonne connaissance de la zone géographique dans laquelle vous envisagez travailler est un atout privilégié par les employeurs;
  • Une formation en secourisme et RCP (Réanimation cardio-pulmonaire) est un atout, car le répartiteur/la répartitrice est parfois obligé/e d’enseigner les techniques de secourisme et de RCP aux personnes en situation d’urgence;
  • Démontrez à la lumière de vos expériences que vous pouvez et aimez travailler sous pression, que vous êtes capables de prendre des décisions rapides et sensées dans des situations stressantes et imprévues ;
  • La maîtrise de l’aptitude pour communiquer verbalement est essentielle pour réussir dans ce travail car vous aurez à interagir avec le personnel affecté aux urgences, des collègues, des supérieurs, des citoyens et le grand public pour chercher, obtenir et recevoir des renseignements, des explications et des directives et pour coordonner votre travail avec celui des autres ;
  • Améliorez votre sens de l’organisation et votre capacité de résoudre des problèmes car vous aurez souvent à analyser des situations problématiques et à résoudre rapidement des difficultés à la dernière minute souvent dans des conditions stressantes et imprévues ;
  • Démontrez que vous aimez planifier, diriger, contrôler et organiser car le répartiteur/la répartitrice doit souvent prendre rapidement des décisions en tenant compte de différents facteurs tels que le temps, les compétences linguistiques nécessaires, les véhicules utilisés, les itinéraires, et la sécurité des intervenants et citoyens ;
  • La flexibilité est importante et valorisée dans ce type de travail car le répartiteur/la répartitrice doit travailler soit le jour, tôt le matin, le soir, le weekend, et les jours fériés ;
  • Être capable de dactylographier 45 mots à la minute.

La poursuite des études

Bien que le programme « Communication 911 » prépare les étudiants/étudiantes à intégrer le marché du travail, les diplômés peuvent aussi  poursuivre directement ou moyennant certains cours d’appoint des études spécialisées de niveau collégial ou universitaire. Voici un aperçu de certains programmes d’études en lien avec ce programme d’études :

  • Gestion et communication en mesure d’urgence
  • Répondant médical d’urgence
  • Technologie en services d’urgence
  • Administration de la justice pénale et de l’application des lois
  • Administration des services d’incendie
  • Gestion appliquée à la police et à la sécurité