Professions

Les études en éducation en services à l’enfance permettent d’accéder, entre autres, à la profession suivante :

Éducateur/éducatrice de la petite enfance

Les éducateurs de la petite enfance planifient, organisent et mettent en oeuvre des programmes pour enfants âgés entre 0 et 12 ans. Ils s'occupent des nourrissons et des enfants d'âge préscolaire et scolaire sous la direction des éducateurs de la petite enfance. Les éducateurs et les aides-éducateurs de la petite enfance font participer les enfants à des activités afin de stimuler leur développement intellectuel, physique, moteur, langagier et socio-affectif en assurant leur sécurité et leur bien-être.

  • évaluer les capacités, les habiletés, les intérêts et les besoins des enfants, et discuter des progrès ou des problèmes des enfants avec leurs parents et d'autres membres du personnel;
  • observer les enfants de façon à déceler les difficultés d'apprentissage ou les troubles comportementaux, et préparer des rapports pour les parents, les tuteurs ou le superviseur;
  • guider et aider les enfants de façon à ce qu'ils prennent de bonnes habitudes pour les repas, la toilette et l'habillage;
  • établir des relations avec les collègues et d'autres fournisseurs de services communautaires aux enfants et collaborer avec ceux-ci;
  • planifier et maintenir un environnement qui protège la santé, la sécurité et le bien-être des enfants;

Rémunération

Taux horaire

Taux minimum : 14$ Taux médiane : 17$ Taux maximum : 25$

Salaire annuel : 29 120 $–52 000 $

Il est essentiel de comprendre que les données sur le salaire ne représentent qu’une indication pour un groupe professionnel ou une région donnée. Voici le taux horaire et le salaire annuel pour le groupe professionnel des « Éducateurs/éducatrices et aides-éducateurs/aides-éducatrices de la petite enfance » de la Classification nationale des professions – CNP 4214 pour la région d’Ottawa en 2016-2017. Source

Conditions d’accès à la profession

  • L’inscription auprès de l’Ordre des éducatrices et des éducateurs de la petite enfance de l’Ontario est obligatoire pour exercer la profession en Ontario ;
  • Pour répondre aux exigences de l’Ordre des éducatrices et des éducateurs de la petite enfance de l’Ontario, il faut:
    • détenir le diplôme collégial du programme Éducation en services à l’enfance, ou
    • compléter le programme de formation en apprentissage ou en cours d’emploi, « Éducateur/éducatrice de la petite enfance », dans lequel la formation pratique qui comprend entre 4000 et 6000 heures compte pour 90% et la formation théorique pour 10%. Pour s’inscrire à un programme d’apprentissage, il faut détenir un emploi, et en général, le diplôme d’études secondaires. L’inscription à un programme d’apprentissage se fait auprès du Ministère de la Formation et des Collèges et Universités dont le bureau local est situé au 347, rue Preston, 3e étage à Ottawa;
  • Pour accéder à la profession au Québec, une demande d’équivalence du diplôme d’études  en Éducation en services à l’enfance doit être acheminée au Ministère de l’immigration du Québec afin d’obtenir une reconnaissance professionnelle.

Exemples d’appellations d’emplois

  • Éducateur/éducatrice en service de garde
  • Coordonnateur/coordonnatrice de service de garde
  • Puériculteur/puéricultrice

Employeurs types

  • Services de garde en installation
  • Services de garde en milieu scolaire
  • Centre de la petite enfance de l’Ontario
  • Centres communautaires/centres de ressources
  • Garderies en milieu familial
  • Agences de garde en milieu familial
  • Conseils scolaires et commissions scolaires

Note importante à lire avant de continuer

Ces données statistiques ne sont que des INDICES pour l’avenir. L’essor économique du pays, d’une province ou d’une région, ainsi que les facteurs démographiques sont entre autres, deux facteurs qui influencent les perspectives professionnelles d’emploi. Il faut aussi prendre en considération que les intérêts, les aptitudes, les valeurs et les qualités d’une personne dont la persévérance, la flexibilité, et la capacité d’adaptation, sont autant d’autres facteurs qui favorisent l’intégration au marché du travail. Il faut donc être prudent dans l’interprétation de ces statistiques. Source

Perspectives d’emploi : Ottawa

 Bonnes

Les perspectives d'emploi seront bonnes pour les éducateurs et aides-éducateurs de la petite enfance (CNP 4214) dans la région d'Ottawa pour la période 2017 à 2019.

Au cours de la dernière décennie, il y a eu une croissance de l'emploi au sein de cette profession en Ontario. Les perspectives d'emploi découlent de facteurs démographiques tels que la croissance prévue de la population âgée de 5 à 14 ans et le nombre accru de familles où les deux conjoints travaillent, ce qui crée un besoin en services de garde d'enfants puisque les deux parents sont au travail.

En Ontario, les garderies représentent le type de service de garde d'enfants le plus courant utilisé par les parents d'enfants de quatre ans ou moins. Comme il y a un besoin grandissant de places en garderie pour les enfants de ce groupe d'âge, la demande pour ces travailleurs demeurera favorable, particulièrement dans les grandes garderies. De plus, de nouvelles règles sur les programmes de garde avant et après l'école devraient stimuler davantage la demande pour les fournisseurs de services de garde agréés.

Perspectives d’emploi : Outaouais

 Bonnes

Pour la période 2017 à 2019, les perspectives d'emploi seront bonnes pour les éducateurs et aides-éducateurs de la petite enfance (CNP 4214) dans la région de l'Outaouais.

L'emploi dans cette profession dépend de l'évolution du nombre d'enfants de 0 à 4 ans et de 5 à 11 ans, de la présence des femmes sur le marché du travail et du financement des services de garde. Le nombre de naissances est en progression depuis quelques années dans la région, une tendance qui devrait se maintenir à moyen terme. Le taux d'activité des femmes avec enfants de moins de six ans, quant à lui, devrait demeurer à un niveau élevé. Pour ce qui est du financement, la révision du programme de garderies du gouvernement du Québec et la modulation des tarifs pourraient freiner la création de nouvelles places en CPE, mais stimuler celle en garderies privées, subventionnées ou non, mais il est encore tôt pour en mesurer les effets. Globalement, les effets combinés de ces trois facteurs auront une incidence positive sur l'emploi de ces professionnels durant la période de prévision.

Avez-vous la tête de l’emploi ?

Conseils pratiques pour vous démarquer, pour triompher de la concurrence et augmenter votre employabilité :

  • Une expérience bénévole dans une garderie ou dans un centre de la petite enfance de l’Ontario serait un atout ;
  • Une bonne connaissance de l’anglais est un atout.

 

La poursuite des études

Bien que le programme « Éducation en services à l’enfance » prépare les étudiants/étudiantes à intégrer le marché du travail, les diplômés peuvent aussi  poursuivre, directement ou moyennant la réussite de certains cours d’appoint ou préalables, des études spécialisées de niveau collégial ou universitaire. Voici un aperçu de certains programmes d’études en lien avec le programme « Éducation en services à l’enfance »:

  • Autisme et science du comportement
  • Éducation en garde scolaire
  • Éducation spécialisée
  • Gestion d’un service de garde (post diplôme)
  • Intervention auprès des personnes ayant un handicap
  • Soutien pédagogique dans les centres de la petite enfance
  • L'obtention d'un grade universitaire de 1er cycle permet d'accéder au programme de deux ans en formation à l'enseignement à l'Université d'Ottawa