Professions

Technicien/technicienne en diététique

Selon sa spécialité, le technicien/la technicienne en diététique réalise des tâches liées à la gestion d’un service alimentaire, à la vérification de la qualité des aliments, à l’application des régimes thérapeutiques, à l’éducation en matière d’alimentation et au respect des normes de sécurité et d’hygiène en vue d’améliorer la qualité de l’alimentation de diverses clientèles. Plus précisément, il/elle

 

  • aide les diététiciens ou les nutritionnistes à planifier et à superviser les opérations du service alimentaire;
  • participe à l’évaluation des besoins nutritionnels des diverses clientèles ;
  • suggère aux clients des changements visant l’amélioration nutritionnelle de leur choix alimentaire en respectant les différents régimes spéciaux et en tenant compte de leur milieu social et culturel;
  • planifie et développe de menus sains pour les repas et les collations ainsi que des régimes pour des personnes ou des groupes, sous la direction d'un diététicien ou d'un nutritionniste;
  • aide dans la supervision du personnel qui administre le plan de traitement, prépare et sert les aliments;
  • informe les clients du plan de traitement et assure auprès d’eux les suivis nécessaires;
  • aide les diététiciens dans leurs recherches sur les aliments, la nutrition et les systèmes des services alimentaires ;
  • aide à coordonner et gérer les différents services et ressources des services d’alimentation tels que la gestion financière et comptable, les approvisionnements;
  • s’assure de la bonne marche des services de préparation des aliments en encadrant les employés(es) dans leurs fonctions respectives;
  • aide dans la planification et l’élaboration des programmes d’éducation, de sensibilisation à une saine alimentation équilibrée et de promotion de la santé;
  • applique les normes de santé et de sécurité au travail et contribue à l’élaboration de programme d’hygiène et d’assurance de la qualité du service à la clientèle au sein de l’établissement;
  • collabore au processus d'assurance-qualité des aliments en vérifiant leurs propriétés physiques, chimiques, biochimiques, et microbiologiques;
  • contribue à l'expérimentation, au développement et à la mise en marché de nouveaux produits alimentaires;
  • contribue à faire la promotion de produits alimentaires.

 Superviseur/superviseure des services alimentaires

  • gère les provisions en denrées alimentaires en tenant compte des besoins du milieu ;
  • sollicite et évalue les offres des fournisseurs et commande les ingrédients et les fournitures nécessaires à la préparation des repas;
  • organise l’entreposage et la distribution des stocks ;
  • prépare des listes de provisions alimentaires pour le chef, selon les demandes des diététistes et d’autres clients;
  • tient à jour les registres des stocks,  de distribution et des pertes;
  • supervise l’entretien des équipements et veille à la réparation du matériel si nécessaire ;
  • peut assurer la formation du personnel pour ce qui est de leurs tâches, de l'hygiène et des normes de sécurité;
  • surveille et vérifie la préparation et la composition des plateaux pour les régimes ordinaires et les diètes spéciales ainsi que l'acheminement des chariots aux clients ;
  • fait une inspection quotidienne des aires de travail afin de s’assurer que les normes d’hygiène, de salubrité, de santé et de sécurité soient respectés ;
  • peut participer à l’embauche du personnel, de la répartition du travail,  à l’élaboration de l’horaire ainsi qu’à l’évaluation du rendement ;
  • peut assister la direction dans la planification du budget et la gestion de l’inventaire.

Rémunération

Taux horaire

Taux minimum : 12.50$ Taux médiane : 19.50$ Taux maximum : 28.78$

Salaire annuel : 26 000 $–59 862 $

Il est essentiel de comprendre que les données sur le salaire ne représentent qu’une indication pour un groupe professionnel ou une région donnée. Voici le taux horaire et le salaire annuel pour le groupe professionnel «Autres technologues et techniciens/techniciennes des sciences de la santé (sauf soins dentaires)» de la Classification nationale des professions – CNP 3219 pour la province de l'Ontario en 2015-2016 Source

Voici le taux horaire et le salaire annuel pour le groupe professionnel «Superviseurs/superviseures des services alimentaires» de la Classification nationale des professions - CNP 6311 pour la région d’Ottawa en 2015-2016.

Salaire annuel : 24 128$ -  33 280$

  • Minimum : 11,60$
  • Médian : 12,35$
  • Maximal : 16$

Source

Conditions d’accès à la profession

  • Une formation de niveau collégial ou universitaire est habituellement exigée;
  • L’accréditation par la Canadian Society of Nutrition Management (CSNM) peut être exigée par certains employeurs ;
  • Toute formation postsecondaire en affaires et gestion peut constituer un avantage si vous aspirez à un poste de gestion;
  • Avec de l’expérience, des cours additionnels et de la détermination les superviseurs/superviseures peuvent accéder à des postes de cadre et devenir gérant/gérante.

Exemples d’appellations d’emplois

  • Aide-diététiste
  • Acheteur commercial/acheteuse commerciale
  • Coordonnateur/coordonnatrice en production alimentaire
  • Gérant/gérante de cafétérias
  • Gérant/gérante de services alimentaires
  • Inspecteur/inspectrice en industrie alimentaire
  • Inspecteur/inspectrice d'établissements commerciaux en alimentation
  • Opérateur/opératrice des procédés alimentaires
  • Responsable du contrôle de la qualité
  • Responsable du contrôle des procédés
  • Représentant technique
  • Superviseur/superviseure de services alimentaires
  • Surveillant/surveillante des opérations alimentaires
  • Technicien/technicienne en recherche et développement
  • Superviseur/superviseure de cafétéria
  • Superviseur/superviseure de service de traiteur
  • Surveillant/surveillante de cantine
  • Superviseur/superviseure de restaurant
  • Surveillant/surveillante du service alimentaire

Employeurs types

  • Cafétérias
  • Centres de la petite enfance
  • Centres hospitaliers
  • Centres de services communautaires
  • Centres de soins de longue durée
  • Cliniques de nutrition
  • Édifices gouvernementaux
  • Entreprises de services alimentaires
  • Industries alimentaires
  • Institutions scolaires
  • Résidences privées pour personnes âgées

Note importante à lire avant de continuer

Ces données statistiques ne sont que des INDICES pour l’avenir. L’essor économique du pays, d’une province ou d’une région, ainsi que les facteurs démographiques sont entre autres, deux facteurs qui influencent les perspectives professionnelles d’emploi. Il faut aussi prendre en considération que les intérêts, les aptitudes, les valeurs et les qualités d’une personne dont la persévérance, la flexibilité, et la capacité d’adaptation, sont autant d’autres facteurs qui favorisent  l’intégration au marché du travail. Il faut donc être prudent dans l’interprétation de ces statistiques.

Perspectives d’emploi : Ottawa

 Bonnes

Superviseurs/superviseures des services alimentaires

Pour la période 2016 à 2018, les perspectives d'emploi seront bonnes pour les superviseurs des services alimentaires (CNP 6311) dans la région d'Ottawa.

Les opérations dans la restauration et les services alimentaires continueront de bénéficier des nombreux visiteurs dans la région de la capitale nationale. Les restaurants qui viennent d'ouvrir devraient créer des possibilités d'emploi pour les superviseurs des services alimentaires. Les employeurs dans la région pourraient privilégier les candidats qui parlent couramment français et anglais.

 

Autres technologues, techniciens/techniciennes en sciences de la santé (sauf soins dentaires)

Aucune cote de perspectives d'emploi n'a été déterminée pour les autres technologues et techniciens des sciences de la santé (sauf soins dentaires) (CNP 3219) d'Ottawa.

 

 

 

Perspectives d’emploi : Outaouais

 Acceptables

Superviseurs/superviseures des services alimentaires

Pour la période 2016 à 2018, les perspectives d'emploi seront acceptables pour les superviseurs des services alimentaires (CNP 6311) dans la région de l'Outaouais. Environ 670 personnes occupent un poste dans cette profession.

Autres technologues, techniciens/techniciennes en sciences de la santé (sauf soins dentaires)

Pour la période 2016 à 2018, les perspectives d'emploi seront bonnes pour les autres technologues et techniciens des sciences de la santé (sauf soins dentaires) (CNP 3219) dans la région de l'Outaouais. Environ 750 personnes occupent un poste dans cette profession.

 

 

Avez-vous la tête de l’emploi ?

Conseils pratiques pour vous démarquer, pour triompher de la concurrence et augmenter votre employabilité :

  • Une très bonne connaissance et maîtrise de la langue française parlée et écrite est nécessaire afin d'expliquer et communiquer clairement et de façon professionnelle avec tes patients et les autres professionnels et aussi pour rédiger des rapports de qualité;
  • La connaissance et la maîtrise de l’anglais est aussi un atout important pour comprendre les manuels de référence dont la plupart sont rédigés dans cette langue;
  • Vous devez aimer travailler avec le public et avoir une facilité à communiquer car vous aurez de fréquents contacts avec la clientèle et le personnel;
  • Développez votre facilité à travailler en équipe car vous aurez à collaborer avec différents spécialistes en vue de prodiguer à tout un éventail de clients des services optimaux liés à l’alimentation : diététistes, cuisiniers, techniciens et gestionnaires en services alimentaires, travailleurs sociaux, et intervenants communautaires;
  • Votre connaissance des normes sanitaires est indispensable car la propreté dans l’exercice de cette profession est un impératif;
  • Cherchez à développer constamment vos connaissances pour être à l’affût des nouveaux développements en alimentation et nutrition;
  • Faites valoir que vous détenez le sens de l’initiative, qualité importante pour proposer des idées lors de l’élaboration d’un plan de traitement fait par le/la diététiste;
  • Un bon sens d’observation est indispensable pour analyser de façon précise la qualité d’un aliment, pour déceler les problèmes nutritionnels et pour évaluer les besoins de la personne en matière de nutrition;
  • Vous devez être flexible car l’organisation du travail peut varier selon le milieu de travail et l’horaire peut être variable;
  • De plus, le superviseur/la superviseure doit développer une bonne endurance et une bonne tolérance au stress pouvant être soumis à une pression pour produire des aliments à une cadence rapide;
  • Les capacités de prendre des décisions et de résoudre les problèmes sont aussi indispensables dans le cadre des fonctions du superviseur/de la superviseure car il/elle pourrait être tenu/tenue de réorganiser le travail du personnel, demander du soutien technique face à des bris de matériel, substituer des mets, passer des commandes urgentes, trouver du personnel de remplacement tout en tenant compte de plusieurs facteurs, tels que les restrictions et les préférences alimentaires, les limites budgétaires, le temps de préparation et les normes de qualité.

La poursuite des études

Bien que ce programme prépare les étudiants, les étudiantes à intégrer le marché du travail, les diplômés en Gestion de la nutrition et des services alimentaires peuvent choisir de poursuivre, directement ou moyennant la réussite de certains cours d’appoint ou préalables, des études spécialisées de niveau collégial ou universitaire. Voici un aperçu de certains programmes d’études en lien avec ce programme :

  • Gestion hôtelière et de restaurant
  • Arts culinaires
  • Baccalauréat en nutrition/Sciences alimentaires

Pour en savoir plus

La profession

Les professions liées à ce programme d’étude font partie des groupes professionnels suivants de la Classification nationale des professions:    

Les associations professionnelles

 

Autres ressources