Professions

Assembleur/assembleuse, monteur/monteuse et contrôleur/contrôleuse dans la fabrication de transformateurs et de moteurs électriques industriels.
Ce travailleur/cette travailleuse assemble, fabrique, ajuste, câble et inspecte l'équipement industriel électrique à grande puissance. Le monteur/la monteuse monte et ajuste le matériel des transformateurs ou des moteurs électriques, ajuste des dispositifs de commande électrique dans les installations de distribution et les panneaux de commande, interprète des dessins industriels, des schémas d’installations électriques et des plans, fait l’installation électrique des panneaux de distribution et des panneaux de commande. Il/elle collabore aussi à l’entretien du matériel électrique utilisé dans les secteurs variés tels que le secteur aéronautique, ferroviaire et maritime. Il/elle travaille pour des fabricants de moteurs électriques industriels, de transformateurs, de matériel de contrôle, de locomotives, de véhicules de transport en commun et autre matériel électrique lourd.

Monteur/monteuse et contrôleur/contrôleuse dans la fabrication de matériel, d’appareils et d’accessoires électriques.
Le monteur/la monteuse, le contrôleur/la contrôleuse travaille dans des compagnies de fabrication d’équipement électrique et d’électroménagers. Le monteur/la monteuse assemble des petits et des gros appareils électroménagers ; à l’aide d’outils manuels et de dispositifs électroniques, il/elle assemble en totalité ou en partie diverses pièces préfabriquées pour produire du matériel et des appareils ménagers, commerciaux et industriels ; il/elle monte les disjoncteurs, des interrupteurs et autre matériel de contrôle électrique, place et fixe des éléments. Le contrôleur/la contrôleuse vérifie et met à l'essai les produits montés, décèle les défauts apparents et les raccords électriques et mécaniques défectueux, règle et prépare les chaînes de montage, rassemble, enregistre et résume les résultats de la vérification.

Représentant/représentante technique de matériel électrique
OEuvrant pour une entreprise de distribution d’équipements électriques ou une entreprise manufacturière de matériels électriques, le représentant/la représentante évalue les besoins d’un commerce ou d’une entreprise en matière de matériel ou d’équipement électrique, les renseigne sur les nouveautés en matière de matériel électrique dans le but de leur vendre un ou des produits qui répondent à leurs besoins. Il/elle peut être appelé/e à assurer un service après la vente avec ses clients.

Commis vendeur/commis vendeuse aux pièces et au matériel électrique
La fonction principale d’un commis vendeur/d’une commis vendeuse d’un commerce est de répondre aux besoins exprimés de la clientèle. Il/elle dirige les clients vers le ou les produits qu’ils recherchent, les renseignent sur les caractéristiques et le coût des produits afin de les aider à faire des achats judicieux. Le commis vendeur/la commis vendeuse peut aussi assumer d’autres fonctions relatives à l’échange, la réception, l’étalage, l’entreposage et l’expédition de la marchandise ainsi que son inventaire.

Électricien/électricienne de construction et Électricien industriel/électricienne industrielle
La formation additionnelle ainsi que les conditions à remplir pour accéder à ces professions sont indiquées dans les « Conditions d’accès à la profession ».

Rémunération

Taux horaire

Taux minimum : 12.00$ Taux médiane : 16$ Taux maximum : 27.55$

Salaire annuel : 24 960 $–57 304 $

Il est essentiel de comprendre que les données sur le salaire ne représentent qu’une indication pour un groupe professionnel ou une région donnée. Voici le taux horaire et le salaire annuel pour le groupe professionnel des «Assembleurs/assembleuses, monteurs/monteuses et contrôleurs/contrôleuses dans la fabrication de transformateurs et de moteurs électriques industriels» de la Classification nationale des professions – CNP 9525 pour la province de l'Ontario en 2015-2016. Source

Conditions d’accès à la profession

Électricien/électricienne en construction
L’électricien/l’électricienne s’assure du bon fonctionnement des équipements électriques des bâtiments. Il/elle est appelé/e à installer des systèmes électriques, à réparer et à assurer l’entretien des fils et des installations électriques dont dépendent les divers bâtiments ou structures commerciales, industrielles, et institutionnelles pour des fins d’éclairage, de chauffage ou de force motrice. Il/elle doit s’assurer à l’aide d’outils et d’instruments électriques et manuels que les installations électriques sont sécuritaires et respectent les normes exigées de la construction.

Pour devenir « Électricien/électricienne en construction » :

  • les diplômés/diplômées du programme « Pratique de l’électricité » doivent compléter une formation additionnelle en cours d’emploi ou en apprentissage et cumuler des heures d’expérience à titre d’apprenti/d’apprentie auprès d’ouvriers chevronnés pour se présenter à l’examen de certification professionnelle;
  • le certificat de qualification est obligatoire pour exercer le métier d’électricien/d’électricienne en Ontario et dans la plupart des provinces du Canada. En Ontario, ce certificat est dispensé par le Ministère de la Formation et des Collèges et Universités une fois que vous avez réussi l’examen de certification professionnelle;
  • l’inscription à cette formation en cours d’emploi (en apprentissage) se fait auprès du Ministère de la Formation et des Collèges et Universités dont le bureau local est situé au 347, rue Preston, 3e étage à Ottawa;
  • les électriciens qualifiés/électriciennes qualifiées qui détiennent leur certification professionnelle provinciale peuvent se présenter à l’examen interprovincial afin d’obtenir un certificat de qualification interprovincial « Sceau Rouge », ce qui leur permet de travailler partout au Canada sans avoir à passer d’autres examens.

Électricien industriel/électricienne industrielle
Les électriciens industriels/électriciennes industrielles installent, entretiennent, vérifient, dépannent et réparent du matériel électrique industriel et des commandes électriques et électroniques connexes. Ils/elles travaillent pour des entrepreneurs en électricité et dans des services d'entretien d'usines, d'exploitations minières, de chantiers navals et autres établissements industriels.

Pour accéder à la profession d’électricien industrielle/d’électricienne industrielle, les diplômés/diplômées du programme « Pratique de l’électricité » doivent compléter la 2e année du programme de techniques du génie électrique.

 

Exemples d’appellations d’emplois

  • Ajusteur-câbleur/ajusteuse-câbleuse d'appareils de commutation
  • Ajusteur-monteur/ajusteuse-monteuse de moteurs à courant alternatif et de moteurs à courant continu
  • Ajusteur/ajusteuse d'appareils électriques
  • Câbleur/câbleuse de panneaux de commutateurs électriques
  • Contrôleur/contrôleuse de tableaux de commande électriques
  • Contrôleur/contrôleuse du montage d'appareils électriques
  • Monteur/monteuse à la production d'appareillage électrique
  • Monteur/monteuse d'appareils électriques
  • Monteur/monteuse de disjoncteurs
  • Monteur/monteuse de panneaux de commande et d'appareils de commutation
  • Monteur/monteuse de panneaux de distribution – matériel électrique industrielle
  • Monteur/monteuse de tableaux de commande
  • Monteur/monteuse de transformateurs de puissance
  • Vérificateur/vérificatrice de transformateurs

Employeurs types

  • Industries de fabrication d’appareils électriques
  • Fabricants de matériel électrique
  • Entreprises d’entretien d’appareils
  • Fabricants de petits appareils électroménagers
  • Fabricants de gros appareils de type ménager
  • Entreprises de distribution d’équipements électriques
  • Fabricants de moteurs électriques industriels

Note importante à lire avant de continuer

Ces données statistiques ne sont que des INDICES pour l’avenir. L’essor économique du pays, d’une province ou d’une région, ainsi que les facteurs démographiques sont entre autres, deux facteurs qui influencent les perspectives professionnelles d’emploi. Il faut aussi prendre en considération que les intérêts, les aptitudes, les valeurs et les qualités d’une personne dont la persévérance, la flexibilité, et la capacité d’adaptation, sont autant d’autres facteurs qui favorisent l’intégration au marché du travail. Il faut donc être prudent dans l’interprétation de ces statistiques. Source

Perspectives d’emploi : Ottawa

  Pas disponibles

Aucune cote de perspectives d'emploi n'a été déterminée pour les assembleurs, monteurs et contrôleurs dans la fabrication de transformateurs et de moteurs électriques industriels (CNP 9525) d'Ottawa. Cependant, durant la période de 2016 à 2018, les perspectives seront acceptables pour cette profession pour l'ensemble de la province de l'Ontario.

 

 

Perspectives d’emploi : Outaouais

  Pas disponibles

Aucune cote de perspectives d'emploi n'est assignée à la profession assembleurs, monteurs et contrôleurs dans la fabrication de transformateurs et de moteurs électriques industriels (CNP 9525) dans la région de l'Outaouais en raison de son volume d'emploi marginal.

Avez-vous la tête de l’emploi ?

Conseils pratiques pour vous démarquer, pour triompher de la concurrence et augmenter votre employabilité :

  • Cherchez à vous recycler régulièrement, à perfectionner vos connaissances dans votre domaine d’expertise car la maîtrise de vous compétences techniques est capitale pour intégrer le marché de l’emploi ;
  • Familiarisez-vous avec les manuels d’utilisation, d’entretien et de réparation des fabricants assortis de photos, de diagrammes et de tableaux afin de pouvoir diagnostiquer les pannes et réparer les appareils ;
  • Démontrez que vous pouvez comprendre et interpréter les plans de circuits, les schémas, les dessins et les diverses spécifications du code de l’électricité ;
  • Assurez-vous d’avoir une bonne endurance physique, car vous devez parfois manipuler des charges lourdes, soulever un poids, travailler debout ou en marche pour une longue période et être capable de travailler parfois dans des positions inconfortables ;
  • Exercez-vous à travailler de façon méthodique en portant une attention aux détails car vous devez dans l’exercice de votre travail vous devez respecter les normes établies et suivre des procédures de sécurité afin de minimiser les risques de blessures et vous protéger des tensions électriques et des chutes ;
  • Le bilinguisme est un atout certain car il est parfois requis ;
  • L’expérience permet aux monteurs d’accéder à des postes de d’essayeurs et de contrôleurs ;
  • Des années d’expérience en tant qu’assembleur, ajusteur ou installateur au sein d’une même entreprise peut être exigée des régleurs, des contrôleurs et des chefs d’équipe ;
    L’expérience permet aussi d’accéder à des postes de supervision.

La poursuite des études

Bien que le programme « Pratique de l’électricité » prépare les étudiants/étudiantes à intégrer le marché du travail, les diplômés peuvent aussi poursuivre, directement ou moyennant la réussite de certains cours d’appoint ou préalables, des études spécialisées de niveau collégial ou universitaire. Voici un aperçu de certains programmes d’études en lien avec le programme « Pratique de l’électricité »:

  • Techniques du génie électrique
  • Techniques du génie électronique
  • Technologie du génie électronique
  • Techniques de construction
  • Technologie du génie civil
  • Baccalauréat en génie électrique

Pour en savoir plus

La profession

Les associations professionnelles