Professions

Ouvrier/ouvrière agricole

Les études en Pratiques agricoles-production végétale permettent d’accéder, entre autres, à la profession d’ouvrier /d’ouvrière agricole. Il/elle exerce une partie ou l’ensemble des tâches suivantes :

  • cultive le sol, plante les graines et les semis  et récolte des produits agricoles;
  • arrose et fertilise les plantes en croissance;
  • surveille la présence d'insectes, de maladies et de mauvaises herbes dans les cultures;
  • récolte les cultures manuellement ou à l'aide de machines;
  • emballe les fruits et les légumes dans des boîtes ou des paniers;
  • présente et vend les fruits et légumes;
  • décèle les maladies;
  • prépare les sols, les semis, et veille à l’entretien des cultures à l’aide d’équipements agricoles;
  • entretient et répare les machines agricoles;
  • suit les procédures de sécurité et de biosécurité;
  • propose et applique les meilleures pratiques de gestion pour la conservation des sols, des eaux et des autres ressources naturelles.

Rémunération

Taux horaire

Taux minimum : 11.60$ Taux médiane : 14$ Taux maximum : 22.50$

Salaire annuel : 24 128 $–46 800 $

Il est essentiel de comprendre que les données sur le salaire ne représentent qu’une indication pour un groupe professionnel ou une région donnée. Voici le taux horaire et le salaire annuel pour le groupe professionnel des « Ouvriers/ouvrières agricoles » de la Classification nationale des professions – CNP 8431 pour la région d’Ottawa en 2015-2016.  Source

Après avoir acquis de l’expérience, certains deviennent gestionnaires d’exploitation agricole ou gérants et peuvent gagner entre 25 000 $ et 60 000 $ ou plus par année. Les propriétaires-exploitants qui possèdent et exploitent leur propre terre peuvent gagner de 20 000 $ à plus de 100 000 $ par année, selon la taille, le rendement des cultures et la valeur marchande de leurs produits.

Conditions d’accès à la profession

  • Des connaissances de base en agriculture, habituellement acquises en travaillant dans une ferme familiale, peuvent être exigées pour obtenir un emploi ;
  • Une formation ou une certification de premiers soins peut être exigée ;
  • L’expérience permet d’accéder à des postes de supervision.
  • Les ouvriers agricoles dont les tâches comprennent l'épandage de pesticides de classe 2 ou 3 doivent suivre une formation appropriée ou le Cours sur l'emploi sécuritaire des pesticides par l'agriculteur.
  • Dans la province de l'Ontario, les ouvriers agricoles dont les tâches comprennent l'épandage de pesticides de classe 2 ou 3 doivent obtenir le certificat décerné au terme du Cours sur l'utilisation sécuritaire des pesticides par l'agriculteur. Il existe aussi une loi comparable au Québec.

Exemples d’appellations d’emplois

  • Conducteur/conductrice de machinerie agricole
  • Manœuvre de ferme de culture fruitière
  • Ouvrier agricole polyvalent/ouvrière agricole polyvalente
  • Ouvrier/ouvrière de ferme maraîchère
  • Ouvrier/ouvrière à la culture fruitière
  • Ouvrier/ouvrière à la fruiticulture

Employeurs types

  • Fermes maraîchères
  • Serres
  • Vendeurs de produits agricoles

Note importante à lire avant de continuer

Ces données statistiques ne sont que des INDICES pour l’avenir. L’essor économique du pays, d’une province ou d’une région, ainsi que les facteurs démographiques sont entre autres, deux facteurs qui influencent les perspectives professionnelles d’emploi. Il faut aussi prendre en considération que les intérêts, les aptitudes, les valeurs et les qualités d’une personne dont la persévérance, la flexibilité, et la capacité d’adaptation, sont autant d’autres facteurs qui favorisent  l’intégration au marché du travail. Il faut donc être prudent dans l’interprétation de ces statistiques.

Perspectives d’emploi : Ottawa

 Bonnes

Pour la période 2016 à 2018, les perspectives d'emploi seront bonnes pour les ouvriers agricoles (CNP 8431) dans la région d'Ottawa. Par ailleurs, en raison de la nature saisonnière de cette profession, les possibilités d'emploi pourraient varier selon la période de l'année.

La région économique d'Ottawa compte 5 646 fermes, soit 11 % des fermes de l'Ontario ; la plupart des fermes se trouvent dans les régions rurales des comtés de Stormont, Dundas et Glengarry. La plupart des ouvriers agricoles travaillent sur des fermes laitières, étant donné que la région économique compte près du quart des fermes de bovins laitiers et de production laitière de la province. De plus, les fermes céréalières jouent un rôle de premier plan dans la région et dans l'embauche de ces professionnels.

Perspectives d’emploi : Outaouais

  Pas disponibles

Aucune cote de perspectives d'emploi n'est assignée à la profession ouvriers agricoles (CNP 8431) dans la région de l'Outaouais en raison de son volume d'emploi marginal.

Avez-vous la tête de l’emploi ?

Conseils pratiques pour vous démarquer, pour triompher de la concurrence et augmenter votre employabilité :

  • L’expérience pratique constitue un moyen important d’acquérir des compétences et d’approfondir ses connaissances;
  • Une bonne compréhension de la langue écrite est indispensable car vous aurez à lire des instructions sur les étiquettes, des avis, des bulletins, les normes et règlements, des fiches techniques ainsi que des manuels renfermant les instructions détaillées en matière d'installation, d'utilisation et d'entretien d’équipement agricole;
  • Maintenez-vous en bonne santé, l’endurance physique est indispensable car ce métier est physique : vous travaillerez de longues heures, marcherez beaucoup et ferez beaucoup de travail manuel ;
  • L’agriculture étant une industrie de haute technologie, vos compétences en informatique pour faire l’entrée de données requises pour évaluer l’efficacité des opérations seront appréciées;
  • Votre capacité de raisonnement pour diagnostiquer un problème, déterminer les facteurs contributifs et apporter les correctifs sera apprécié des employeurs;
  • Le sens de l’organisation et de planification sont indispensables afin de maximiser la production quotidienne, sans quoi l'efficacité et les profits de l'exploitation agricole en souffriront;
  • Démontrez à la lumière de vos expériences que vous pouvez et aimez travailler sous pression afin de maintenir la production quotidienne, surtout en raison de la courte saison et que vous êtes capables de prendre des décisions sensées dans des situations stressantes et imprévues afin de maintenir la production quotidienne ;
  • Développez votre capacité d’adaptation car vous aurez à réorganiser rapidement les tâches et les priorités pour maximiser l’efficacité des opérations;
  • Démontrez que vous pouvez mettre à profit vos connaissances et compétences en premiers soins et celles relatives au Système d'information sur les matières dangereuses utilisées au travail (SIMDUT) pour intervenir;
  • La flexibilité est importante et valorisée dans ce type de travail car l’ouvrier agricole doit travailler soit le jour, tôt le matin, le soir, le weekend, et les jours fériés.

La poursuite des études

Bien que ce programme prépare les étudiants, les étudiantes à intégrer le marché du travail, les diplômés en Pratiques agricoles, production végétale peuvent choisir de poursuivre, directement ou moyennant la réussite de certains cours d’appoint ou préalables, des études spécialisées de niveau collégial ou universitaire. Voici un aperçu de certains programmes d’études en lien avec ce programme :

  • Techniques agricoles : production animale
  • Techniques agricoles : production végétale
  • Agronomie
  • Économie agricole
  • Science et cultures des sols

Pour en savoir plus

La profession

  • Les professions liées à ce programme d’étude font partie du groupe professionnel « Ouvriers, ouvrières agricoles » de la Classification nationale des professions

Autres ressources