Professions

Ouvrier/ouvrière sylvicole

Oeuvrant dans le secteur de l’aménagement forestier, l’ouvrier/l’ouvrière sylvicole réalise diverses tâches reliées à la protection et à l’exploitation des forêts. Plus précisément, il/elle peut analyser le terrain, choisir les arbres appropriés et procéder au reboisement de la forêt. Il/elle assure non seulement la régénération des plantes mais veille aussi à leur protection contre les infestations d’insectes et les maladies.

Rémunération

Taux horaire

Taux minimum : 17$ Taux médiane : 21.50$ Taux maximum : 28$

Salaire annuel : 35 360 $–58 240 $

Il est essentiel de comprendre que les données sur le salaire ne représentent qu’une indication pour un groupe professionnel ou une région donnée. Voici le taux horaire et le salaire annuel pour le groupe professionnel des «Ouvriers/Ouvriers en sylviculture et en exploitation forestière» de la Classification nationale des professions – CNP 8422 pour la région d’Ottawa en 2015-2016. Source

Conditions d’accès à la profession

  • Les certificats en Système d’information sur les matières dangereuses utilisées au travail et en transport des matières dangereuses peuvent être exigés de certains employeurs;
  • Une formation scolaire sur l’utilisation et l’entretien de scies à chaînes est un atout pour les diplômés sur le marché du travail;
  • Le diplômé doit avoir une formation additionnelle offerte en emploi pour avoir la certification de compétence professionnelle.

Exemples d’appellations d’emplois

  • Conducteur/conductrice de scarificateur – foresterie
  • Opérateur/opératrice de scie de débroussaillage – foresterie
  • Opérateur/opératrice de scie pour coupe d'éclaircie
  • Ouvrier sylvicole/ouvrière sylvicole
  • Pompier forestier/pompière forestière
  • Travailleur/travailleuse d'équipe forestière
  • Travailleur/travailleuse à la pièce – sylviculture

Employeurs types

  • Bureaux d’ingénieurs forestiers
  • Compagnies forestières
  • Entreprises d’abattage
  • Entreprises spécialisées dans les services forestiers
  • Gouvernements fédéraux est provinciaux
  • Industries forestières
  • Sociétés d’aménagement forestier

Note importante à lire avant de continuer

Ces données statistiques ne sont que des INDICES pour l’avenir. L’essor économique du pays, d’une province ou d’une région, ainsi que les facteurs démographiques sont entre autres, deux facteurs qui influencent les perspectives professionnelles d’emploi. Il faut aussi prendre en considération que les intérêts, les aptitudes, les valeurs et les qualités d’une personne dont la persévérance, la flexibilité, et la capacité d’adaptation, sont autant d’autres facteurs qui favorisent l’intégration au marché du travail. Il faut donc être prudent dans l’interprétation de ces statistiques. Source

Perspectives d’emploi : Ottawa

  Pas disponibles

Aucune cote de perspectives d'emploi n'est assignée à la profession ouvriers en sylviculture et en exploitation forestière (CNP 8422) dans la région d'Ottawa en raison de son volume d'emploi marginal.

Les régions économiques du Nord-Est et du Nord-Ouest de l'Ontario comptent environ 60 % de ces travailleurs.

Les ouvriers en sylviculture et en exploitation forestière travaillent principalement auprès du gouvernement provincial et des entreprises offrant des services de soutien relatifs à la récolte du bois. Le rendement général de ce secteur de soutien et la situation sur le plan de l'emploi de ces ouvriers semblent être peu touchés par les événements négatifs survenus dans le secteur de la foresterie. Cette tendance pourrait être attribuable aux services connexes, notamment en ce qui concerne la reforestation et la lutte contre les feux de forêt, qui répondent à des besoins à plus long terme concernant l'environnement des forêts, ce qui est de bon augure en matière de possibilités d'emploi pour les ouvriers en sylviculture et en exploitation forestière. La législation provinciale exigeant la régénération des terres publiques récoltées sera également une source importante de création d'emplois pour ces travailleurs. De plus, étant donné les préoccupations écologiques et environnementales mises de l'avant, on accorde une plus grande attention à la durabilité et au renouvellement des forêts de l'Ontario. De même, les investissements des secteurs public et privé dans les activités de sylviculture devraient se poursuivre au cours de la période de prévision, favorisant ainsi la demande pour les ouvriers en sylviculture et en exploitation forestière.

Compte tenu de la nature du travail effectué par les ouvriers en sylviculture et en exploitation forestière, l'emploi est principalement saisonnier; en effet, les possibilités d'emploi sont plus nombreuses au début du printemps et pendant les mois d'été. Les personnes qui sont disposées à travailler à l'extérieur, dans des endroits isolés, et à exercer des fonctions exigeantes sur le plan physique auront de meilleures perspectives d'emploi.

Perspectives d’emploi : Outaouais

  Pas disponibles

Aucune cote de perspectives d'emploi n'est assignée à la profession ouvriers en sylviculture et en exploitation forestière (CNP 8422) dans la région de l'Outaouais en raison de son volume d'emploi marginal.

Avez-vous la tête de l’emploi ?

Conseils pratiques pour vous démarquer, pour triompher de la concurrence et augmenter votre employabilité :

  • L’expérience permet d’accéder à des postes de supervision ;
  • Une formation additionnelle permettrait d’accéder à des postes de techniciens et de technologues en foresterie.

La poursuite des études

Bien que le programme de travail forestier prépare les étudiants/étudiantes à intégrer le marché du travail, les diplômés peuvent aussi  poursuivre, directement ou moyennant la réussite de certains cours d’appoint ou préalables, des études spécialisées de niveau collégial ou universitaire. Voici un aperçu de certains programmes d’études en lien avec le programme « Pratiques en environnement forestier » :

  • Aménagement des ressources forestières
  • Aménagement et interprétation du patrimoine naturel
  • Techniques du milieu naturel
  • Techniques forestières