Professions

Les études en services d’incendie permettent d’accéder au groupe professionnel suivant « Pompiers/pompières ». Le pompier/la pompière :

  • répond aux alertes d'incendie et à d'autres appels d'aide dans les cas d'accidents de la route ou d'accidents du travail, d'alertes à la bombe ou d'autres urgences;
  • sauve les victimes des bâtiments en feu et des lieux d'accidents;
  • contrôle et éteint les incendies au moyen d'équipement manuel et mécanique, tel que des haches, des tuyaux d'arrosage, des échelles pivotantes et du matériel hydraulique et divers produits chimiques de lutte contre les incendies;
  • donne les premiers soins et toute autre aide requise;
  • assure le fonctionnement et l'entretien adéquat du matériel de lutte contre les incendies;
  • prépare des rapports écrits sur des incidents de feu;
  • informe et éduque le public au sujet de la prévention des incendies;
  • s'entraîne afin de maintenir un haut niveau de conditionnement physique;
  • aide le public, la police et les organismes d'intervention d'urgence en cas de désastre;
  • fait partie, s'il y a lieu, d'une équipe d'intervention d'urgence et dispense des soins paramédicaux aux victimes d'accidents ou aux personnes malades;
  • supervise et coordonne, s'il y a lieu, le travail d'autres pompiers;
  • effectue, s'il y a lieu, des inspections de bâtiments afin d'assurer la conformité avec le code de prévention des incendies.

Rémunération

Taux horaire

Taux minimum : 27.80$ Taux médiane : 41.21$ Taux maximum : 54.80$

Salaire annuel : 57 824 $–113 984 $

Il est essentiel de comprendre que les données sur le salaire ne représentent qu’une indication pour un groupe professionnel ou une région donnée. Voici le taux horaire et le salaire annuel pour le groupe professionnel des « Pompiers/pompières » de la Classification nationale des professions – CNP 4312 pour la région d’Ottawa en 2015-2016. Source

Conditions d’accès à la profession

Quoique les exigences puissent varier, il est possible que la municipalité ou le service d’incendie imposent aux candidats les conditions suivantes:

  • Être légalement autorisé à travailler au Canada (citoyenneté canadienne, résidence permanente ou permis de travail).
  • Remplir les exigences en matière de vision, soit 20/30 par œil sans verres correcteurs, et réussir un test de vision chromatique.
  • Réussir un test d’aptitude et une entrevue.
  • Être capable de déployer des efforts physiques intenses et soutenus.
  • Détenir et présenter un permis de conduire de l’Ontario valide et avoir un bon dossier de conduite.
  • Détenir ou obtenir, pendant la période de probation, un permis de catégorie D avec autorisation (Z) d’utiliser les freins à air comprimé.
  • Comprendre l’anglais et être capable de s’exprimer dans cette langue.
  • Réussir un examen médical et une évaluation de la condition physique.
  • Ne pas avoir de casier judiciaire ;
  • Détenir un certificat de réanimation cardiorespiratoire et de premiers soins (cette formation est toutefois assurée dans le cadre du programme d’études) ;

Les diplômés/diplômées de ce programme peuvent exercer leur profession partout en Amérique du Nord.

Au Québec, c’est l'École nationale des pompiers du Québec qui gère les processus de qualification professionnelle en sécurité incendie et qui émet un permis de travail aux candidats. La formation minimale exigée pour accéder à la profession de pompier dépend de la taille de la municipalité d'embauche. Il se peut, sous certaines conditions, et avec l’autorisation de l’École nationale des pompiers du Québec, que certains diplômés de la Cité puisse accéder à la profession de pompier au Québec. Ceci étant dit, la très grande majorité des diplômés vont intégrer le marché du travail en Ontario. Pour plus d’information veuillez communiquer avec la coordination du programme.

Exemples d’appellations d’emplois

  • Capitaine de pompiers
  • Chef de service d’incendie
  • Inspecteur/inspectrice d’incendie
  • Lieutenant/lieutenante de pompiers
  • Officier/officière en sécurité incendie
  • Pompier/pompière
  • Pompier/pompière des Forces canadiennes
  • Pompier/pompière d’aéroport
  • Pompier/pompière d’établissement industriel
  • Pompier/pompière de navire

Employeurs types

  • Administrations municipales
  • Complexes industriels
  • Services de prévention du gouvernement fédéral et provincial

Note importante à lire avant de continuer

Ces données statistiques ne sont que des INDICES pour l’avenir. L’essor économique du pays, d’une province ou d’une région, ainsi que les facteurs démographiques sont entre autres, deux facteurs qui influencent les perspectives professionnelles d’emploi. Il faut aussi prendre en considération que les intérêts, les aptitudes, les valeurs et les qualités d’une personne dont la persévérance, la flexibilité, et la capacité d’adaptation, sont autant d’autres facteurs qui favorisent l’intégration au marché du travail. Il faut donc être prudent dans l’interprétation de ces statistiques. Source

Perspectives d’emploi : Ottawa

 Limitées

Pour la période 2016 à 2018, les perspectives d'emploi seront limitées pour les pompiers (CNP 4312) dans la région d'Ottawa.

La plupart des pompiers travaillent auprès d'administrations municipales. Le nombre de possibilités d'emploi et la fréquence des processus d'embauche varieront d'une collectivité à l'autre, puisque chaque service d'incendie a ses propres critères d'embauche définis par les différentes mesures d'appels d'urgences, comme le volume d'appels. Les rôles des pompiers a évolué, puisqu'ils répondent de plus en plus à des appels de secours qui ne sont pas liés à des incendies, comme les urgences médicales et les accidents de véhicules.

Les pompiers travaillent souvent en milieu fortement syndiqué, ce qui apporte une meilleure sécurité d'emploi. Par conséquent, il risque d'y avoir peu de débouchés créés par les travailleurs changeant de profession. Les départs à la retraite devraient être la principale source de débouchés, puisque les dispositions législatives en Ontario stipulent que les pompiers municipaux salariés à temps plein qui travaillent principalement à l'extinction d'incendie doivent généralement prendre leur retraite à l'âge de 60 ans ou avant.

Cette profession a peu d'exigences à l'embauche, ce qui crée une forte concurrence pour les emplois dans certaines régions de l'Ontario. En général, un diplôme d'études secondaires suffit, bien que certaines municipalités pourrait préférer des études supplémentaires, tel que la certification du programme d'études et de formation de pompier préalable à l'emploi (Pre-Service Fire Fighter Education & Training Program Certification). Les candidats qui ont des connaissances théoriques et des compétences de base de lutte contre les incendies pourraient avoir de meilleures chances d'obtenir un emploi. En raison de la nature ardue de cette profession, les candidats doivent également passer des examens médicaux et physiques. L'engagement communautaire est considéré être un atout par la plupart des employeurs. Le travail par quarts est courant au sein de cette profession, normalement selon horaire de 10 à 14, ou 24 heures par quart, selon la municipalité.

Avez-vous la tête de l’emploi ?

Conseils pratiques pour vous démarquer, pour triompher de la concurrence et augmenter votre employabilité :

  • De l’expérience en tant que pompier bénévole peut être un atout ;
  • Un minimum d'une année d'expérience à temps plein liée à un ou plusieurs des domaines suivants:  la prévention des incendies, la conduite de camions poids lourds, le domaine des soins d'urgence, la mécanique, la construction ou d'autres métiers vous aidera à vous démarquer.
  • Suivez un programme de conditionnement physique et d’entraînement en force musculaire, car dans l’exercice de cette profession, l’endurance, la résistance physique et l’agilité sont des qualités indispensables ;
  • S'assurer de suivre les cours nécessaires afin d'être capable de communiquer efficacement oralement et par écrit en anglais
  • Cherchez à acquérir de l’expérience afin de démontrer votre participation à des activités communautaires.

La poursuite des études

Bien que le programme en services d’incendie prépare les étudiants/étudiantes à intégrer le marché du travail, les diplômés peuvent aussi  poursuivre, directement ou moyennant la réussite de certains cours d’appoint ou préalables, des études spécialisées de niveau collégial ou universitaire. Voici un aperçu de certains programmes d’études en lien avec le programme « Services d’incendie »:

  • Gestion des opérations d’urgence en sécurité incendie
  • Mécaniques de protection contre les incendies
  • Technologies avancées en prévention des incendies