Professions

Les études en soins paramédicaux avancés permettent d’accéder à la profession de technicien ambulancier/technicienne ambulancière.

Toutefois, les diplômés/diplômées de ce programme seront toutefois davantage outillés/outillées pour réaliser des tâches plus spécialisées relatives à l’évaluation et à la prestation de soins pré hospitaliers aux patients, à l’administration d’une plus grande variété de médicaments, et à l’application de techniques avancées pour administrer des soins relatifs aux systèmes cardiovasculaire, respiratoire, neurologique, génito-urinaire et reproducteur, gastro-intestinal, musculaire squelettique, immunitaire, et endocrinien.  Le praticien/la praticienne en soins avancés soigne les patients ayant un problème médical non urgent, les patients montrant des symptômes toxicologiques, des patients au stade palliatif, des patients montrant des signes causés par l’exposition à des conditions environnementales défavorables, des patients souffrant d’un traumatisme, d’autres nécessitant des soins psychiatriques, obstétriques, nouveau-nés  ainsi que des patients atteints d’une déficience physique ou mentale. Le technicien ambulancier médical/la technicienne ambulancière médicale exerce aussi une partie ou l’ensemble des tâches suivantes :

  • détermine la gravité des blessures ou de la maladie des victimes de traumatisme, des patients souffrant de maladies ou de stress respiratoires, des victimes de dose excessive de médicaments ou de poison, des victimes d'accident de travail et autres individus malades ou blessés afin de déterminer les soins médicaux d'urgence nécessaires;
  • administre les soins d'urgence pré-hospitaliers aux patients, tels que la réanimation cardiorespiratoire (RCR), l'oxygénothérapie, l'immobilisation spinale, les bandages ou les attelles;
  • administre et maintient en place des intraveineuses, installe l'équipement d'appoint dans le cas de problèmes de ventilation ou de circulation sanguine, donne des médicaments et fournit d'autres traitements avancés d'urgence aux patients;
  • utilise les moyens de transport aériens, terrestres ou maritimes afin d'amener les patients aux centres hospitaliers ou à d'autres centres médicaux pour leur prodiguer d'autres soins médicaux;
  • collabore avec les centres de répartition des ambulances, les membres du personnel de centres hospitaliers, de services policiers et de services d'incendie, ainsi qu'avec les membres de famille des patients afin d'avoir accès à tous les renseignements pertinents et de fournir aux patients les traitements appropriés;
  • documente et consigne la nature des blessures et des maladies et le traitement donné;
  • aide le personnel du centre hospitalier à dispenser les soins médicaux, au besoin;
  • entretient les ambulances, le matériel et les fournitures nécessaires aux soins d'urgence;
  • forme et supervise, au besoin, les autres travailleurs de ce groupe de base;
  • aide, si nécessaire, au triage des patients en situation d'urgence.

Rémunération

Taux horaire

Taux minimum : 25$ Taux médiane : 36.50$ Taux maximum : 41.50$

Salaire annuel : 52 000 $–86 320 $

Il est essentiel de comprendre que les données sur le salaire ne représentent qu’une indication pour un groupe professionnel ou une région donnée. Voici le taux horaire et le salaire annuel pour le groupe professionnel des « Personnel ambulancier et paramédical » de la Classification nationale des professions – CNP 3234 pour la région d’Ottawa en 2015-2016. Source

Conditions d’accès à la profession

  • Il faut réussir les examens d’autorisation provinciaux et être titulaire d’un permis émis par l’organisme de réglementation provinciale pour exercer cette profession ;
  • Ne pas avoir de dossier judiciaire ou criminel ;
  • Un permis de classe appropriée ainsi qu’un bon dossier de conduite automobile sont exigés des conducteurs de véhicules d’urgence ;
  • Détenir un certificat annuel de réanimation cardio-respiratoire de niveau C ;
  • Être en bonne forme physique ;
  • Ne pas avoir de maladie contagieuse et avoir son dossier d’immunisation à jour, incluant le vaccin antigrippal annuel ;
  • Pour faire une demande de permis de travail au Québec, il faut avoir travaillé un minimum de 500 heures comme paramédic dans une autre province.

Exemples d’appellations d’emplois

  • Ambulancier paramédical/ambulancière paramédicale
  • Ambulancier/ambulancière
  • Paramédic – soins avancés
  • Paramédic – soins critiques
  • Paramédic – soins primaires
  • Surveillant/surveillante des services ambulanciers
  • Technicien-ambulancier paramédical/technicienne-ambulancière paramédicale
  • Technicien/technicienne en soins ambulanciers
  • Technicien/technicienne en soins médicaux d'urgence
  • Technologue-ambulancier paramédical/technologue-ambulancière paramédicale

Employeurs types

  • Services médicaux d’urgences
  • Ministères provinciaux
  • Municipalités
  • Services d’ambulance privés

Note importante à lire avant de continuer

Ces données statistiques ne sont que des INDICES pour l’avenir. L’essor économique du pays, d’une province ou d’une région, ainsi que les facteurs démographiques sont entre autres, deux facteurs qui influencent les perspectives professionnelles d’emploi. Il faut aussi prendre en considération que les intérêts, les aptitudes, les valeurs et les qualités d’une personne dont la persévérance, la flexibilité, et la capacité d’adaptation, sont autant d’autres facteurs qui favorisent l’intégration au marché du travail. Il faut donc être prudent dans l’interprétation de ces statistiques. Source

Perspectives d’emploi : Ottawa

 Acceptables

Pour la période 2016 à 2018, les perspectives d'emploi seront acceptables pour le personnel ambulancier et paramédical (CNP 3234) dans la région d'Ottawa

La demande pour ces professionnels de la santé pourrait être plus forte dans les collectivités rurales et éloignées, car il peut être difficile d'attirer et de retenir ces travailleurs compte tenu des perspectives dans les centres urbains. La croissance de la population et une population constamment vieillissante devraient accroître le besoin de services médicaux d'urgence et ainsi améliorer les perspectives pour cette profession. En raison du haut niveau de stress associé à cette profession, notamment les horaires irréguliers et des tâches physiques exigeantes, les besoins en emploi découleront du roulement du personnel.

Perspectives d’emploi : Outaouais

 Bonnes

Pour la période 2016 à 2018, les perspectives d'emploi seront bonnes pour le personnel ambulancier et paramédical (CNP 3234) dans la région de l'Outaouais.

Ces perspectives découlent de l'analyse des facteurs qui influencent les possibilités d'emploi de cette profession. Les principaux résultats indiquent entre autres que :

  • la croissance d'emploi prévue y sera forte;
  • le nombre de travailleurs qui prendront leur retraite devrait être faible;
  • cette profession a récemment été caractérisée par un faible niveau de chômage.

Au cours des prochaines années, les possibilités d'emploi proviendront principalement de la croissance de l'emploi qui sera supérieure à celle de l'ensemble des professions. Des postes seront également libérés par les membres du personnel ambulancier et paramédical qui prendront leur retraite. Le roulement génère ainsi un nombre élevé de débouchés auxquels s'ajouteront les promotions du personnel ambulancier et paramédical à des postes de supervision et de gestion. Le travail du personnel ambulancier et paramédical est très exigeant sur les plans physique et psychologique. Il exige en plus beaucoup de disponibilité, car le personnel ambulancier et paramédical travaille souvent le soir, la nuit et les fins de semaine. Les heures de travail sont très longues et le temps supplémentaire est courant.

Avez-vous la tête de l’emploi ?

Conseils pratiques pour vous démarquer, pour triompher de la concurrence et augmenter votre employabilité :

  • Actualisez régulièrement vos compétences ;
  • La maîtrise de l’anglais est essentielle dans l’exercice de cette profession ;
  • La force, la dextérité ainsi qu’une bonne coordination physique sont essentielles pour exercer cette profession, d’où l’importance de jouir d’une excellente condition physique ;
  • La stabilité émotive ainsi que des habiletés en communication interpersonnelle sont importantes car le paramédic doit parfois s’occuper de personnes blessées, mentalement troublées ou enragées ;
  • Détenir de l’expérience de travail au sein d’une équipe multidisciplinaire est un atout, car vous serez appelé à travailler en concertation avec le personnel médical et les employés de la sécurité publique ;
  • Apprenez à maîtriser les lignes directrices relatives à la sécurité dans l’exécution de ce travail ;
  • Être capable de respecter les directives médicales tout en faisant preuve d’une bonne capacité d’adaptation et de flexibilité mentale ;

Pouvoir démontrer que vous pouvez travailler dans des conditions stressantes selon un horaire irrégulier.

La poursuite des études

Bien que le programme en soins paramédicaux avancés prépare les étudiants/étudiantes à intégrer le marché du travail, les diplômés peuvent aussi  poursuivre, directement ou moyennant la réussite de certains cours d’appoint ou préalables,  des études spécialisées de niveau collégial ou universitaire. Voici un aperçu du programme d’études en lien avec ce programme d’études :

  • Paramédecine
  • Soins palliatifs et de fin de vie
  • Gestion d’urgence

Pour en savoir plus

La profession