Professions

Les études en techniques de la construction et du bâtiment permettent d’accéder, entre autres, à la profession suivante :

 Charpentier-menuisier/charpentière-menuisière

Que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur, le charpentier-menuisier/la charpentière-menuisière peut participer à chacune des étapes d’un projet de construction. Il/elle examine et interprète les plans et devis à partir desquels seront réalisés les travaux de construction conformément au code du bâtiment. Plus précisément, il/elle érige des fondations, installe des poutres de plancher, mesure, découpe et assemble les divers matériaux et les éléments en bois, pose et ajuste les portes, les escaliers, les moulures ainsi que la quincaillerie. Il/elle peut aussi être appelé/e à  entretenir, à  réparer ou à rénover des habitations en bois, de même qu’à estimer le coût des matériaux nécessaires et à se voir confier la gestion informatisée des horaires de travail.

Rémunération

Taux horaire

Taux minimum : 14$ Taux médiane : 20$ Taux maximum : 33$

Salaire annuel : 29 120 $–68 640 $

Il est essentiel de comprendre que les données sur le salaire ne représentent qu’une indication pour un groupe professionnel ou une région donnée. Voici le taux horaire et le salaire annuel pour le groupe professionnel des «Charpentiers-menuisiers/charpentières-menuisières» de la Classification nationale des professions – CNP 7271 pour la région d’Ottawa en 2015-2016. Source

Conditions d’accès à la profession

  • Bien que le certificat de qualification professionnelle ne soit pas obligatoire pour exercer le métier de charpentier-menuisier/charpentière-menuisière en Ontario, il peut toutefois être réclamé par certains employeurs et exigé dans certaines provinces du Canada;
  • En Ontario, ce certificat est dispensé par le Ministère de la Formation et des Collèges et Universités une fois que vous avez réussi l’examen de certification professionnelle;
  • Pour vous présenter à l’examen de certification professionnelle, vous devez compléter votre formation collégiale en techniques de la construction et du bâtiment par une formation en cours d’emploi (en apprentissage) et cumuler des heures d’expérience à titre d’apprenti/d’apprentie auprès d’ouvriers chevronnés ;
  • L’inscription à cette formation  en cours d’emploi (en apprentissage) se fait auprès du Ministère de la Formation et des Collèges et Universités dont le bureau local est situé au 347, rue Preston, 3e étage à Ottawa;
  • Les charpentiers-menuisiers qualifiés/charpentières-menuisières qualifiées qui détiennent leur certification professionnelle provinciale peuvent se présenter à l’examen interprovincial afin d’obtenir un certificat de qualification interprovincial « Sceau Rouge », ce qui leur permet de travailler partout au Canada sans avoir à passer d’autres examens.

Exemples d’appellations d’emplois

  • Apprenti charpentier/apprentie charpentière
  • Charpentier-constructeur/charpentière-constructrice d'escaliers
  • Charpentier-menuisier/charpentière-menuisière
  • Charpentier/charpentière
  • Charpentier/charpentière d'entretien
  • Charpentier/charpentière de finition
  • Charpentier/charpentière de gros œuvre
  • Charpentier/charpentière en rénovation
  • Compagnon charpentier/compagne charpentière
  • Monteur/monteuse de charpentes en métal – charpenterie

Employeurs types

  • Entreprises de construction
  • Entreprises de construction immobilière
  • Entreprises de finitions intérieures
  • Compagnies de services d’entretien
  • Industries de bâtiments préfabriqués

Note importante à lire avant de continuer

Ces données statistiques ne sont que des INDICES pour l’avenir. L’essor économique du pays, d’une province ou d’une région, ainsi que les facteurs démographiques sont entre autres, deux facteurs qui influencent les perspectives professionnelles d’emploi. Il faut aussi prendre en considération que les intérêts, les aptitudes, les valeurs et les qualités d’une personne dont la persévérance, la flexibilité, et la capacité d’adaptation, sont autant d’autres facteurs qui favorisent l’intégration au marché du travail. Il faut donc être prudent dans l’interprétation de ces statistiques. Source

Perspectives d’emploi : Ottawa

 Acceptables

Pour la période 2016 à 2018, les perspectives d'emploi seront acceptables pour les charpentiers-menuisiers (CNP 7271) dans la région d'Ottawa.

Par ailleurs, en raison de la nature saisonnière de cette profession, les possibilités d'emploi pourraient varier selon la période de l'année. Les possibilités d'emploi ont tendance à être plus nombreuses au cours de la période estivale.

La demande pour les charpentiersmenuisiers pourrait être modérée en raison du ralentissement des mises en chantier dans la région de la région métropolitaine de recensement (RMR) d'Ottawa. Environ 3 300 personnes occupent un poste dans cette profession.

Perspectives d’emploi : Outaouais

 Acceptables

Pour la période 2016 à 2018, les perspectives d'emploi seront acceptables pour les charpentiers-menuisiers (CNP 7271) dans la région de l'Outaouais.

Étant donné que la croissance économique prévue est modérée et que le niveau d'activité actuel de la construction est historiquement élevé, la croissance de l'emploi dans la construction devrait être modeste au cours des prochaines années. En outre, les charpentiers-menuisiers travaillent dans les secteurs de la construction où on s'attend à une croissance encore plus faible. En conséquence, compte tenu des tendances dans le secteur de la construction, on prévoit que leur nombre demeurera relativement stable au cours des prochaines années.

Environ 2 170 personnes occupent un poste dans cette profession.

 

Avez-vous la tête de l’emploi ?

Conseils pratiques pour vous démarquer, pour triompher de la concurrence et augmenter votre employabilité :

  • Cherchez à vous recycler régulièrement, à perfectionner vos connaissances dans votre domaine d’expertise car la maîtrise de vos compétences techniques est capitale pour intégrer le marché de l’emploi ;
  • Faites valoir que vous connaissez les normes établies, les codes du bâtiment et que vous pouvez suivre les procédures de sécurité en tout temps ;
  • Démontrez que vous aimez et maîtrisez avec précision les outils manuels et les appareils électriques utilisés pour exécuter les travaux en construction ;
  • Assurez-vous d’avoir une bonne endurance physique, car vous devez souvent demeurer debout pendant de longues périodes de temps, grimper, vous courber, vous agenouiller par tous les temps tout en étant exposé à diverses conditions météorologiques ;
  • Le bilinguisme est un atout certain ;
  • L’expérience permet d’accéder à des postes de supervision.

La poursuite des études

Bien que le programme « Techniques de la construction et du bâtiment » prépare les étudiants/étudiantes à intégrer le marché du travail, les diplômés peuvent aussi  poursuivre, directement ou moyennant la réussite de certains cours d’appoint ou préalables des études spécialisées de niveau collégial ou universitaire. Voici un aperçu de certains programmes d’études en lien avec le programme « Plomberie »:

  • Techniques de chauffage, de réfrigération et de climatisation
  • Technologie de l’architecture
  • Technologie du génie civil
  • Technologie de la mécanique du bâtiment
  • Baccalauréat en génie de la construction
  • Baccalauréat en architecture