Professions

Les études en techniques des services policiers permettent d’accéder à diverses professions. En voici quelques-unes :

Policier/policière

L’agent de police/l’agente de police cherche à faire respecter les lois et les règlements, à combattre et à prévenir le crime afin d’assurer le maintien de l’ordre, de la paix et de la sécurité des personnes et des biens. Il réalise ces objectifs en effectuant des patrouilles dans les quartiers, des enquêtes, et même de la recherche dans des domaines spécialisée au sein d’unités spéciales.

 Enquêteur policier/enquêteuse policière

Étant membre d’un service de police, l’enquêteur, l’enquêteuse effectue des recherches et analyse les indices, les preuves et les circonstances dans le but de reconstituer les faits, d’élucider les auteurs des infractions ou des accidents dans le but de les poursuivre devant les tribunaux s’il y a lieu.

Rémunération

Taux horaire

Taux minimum : 27.69$ Taux médiane : 41.68$ Taux maximum : 50$

Salaire annuel : 57 595 $–104 000 $

Il est essentiel de comprendre que les données sur le salaire ne représentent qu’une indication pour un groupe professionnel ou une région donnée. Voici le taux horaire et le salaire annuel pour le groupe professionnel des «Policiers/policières (sauf cadres supérieurs)» de la Classification nationale des professions – CNP 4311 pour la région d’Ottawa en 2015-2016. Source

Conditions d’accès à la profession

  • Le diplômé/la diplômée qui désire devenir policier/policière doit obligatoirement obtenir, avant même de postuler dans un service policier, le certificat du Système de sélection des agents de police (Constable Selection System). Ce certificat servant à des fins de présélection est décerné soit par une compagnie privée (Applicant Testing Services) ou par la Police provinciale de l’Ontario. Ces derniers sont les deux organismes autorisés à émettre le certificat ;
  • Si la demande d’embauche du futur policier/de la future policière est acceptée, il/elle aura à compléter le « Basic Constable Program » d’une durée de trois mois. C’est le corps de service policier qui fait la demande d’inscription du candidat ou de la candidate au Collège de la police de l’Ontario situé à Aylmer, à environ 190 kilomètres à l’ouest de Toronto ;
  • Le futur policier/la future policière doit aussi dans le cadre du processus de présélection et de sélection :
  • Attester d’un casier judiciaire vierge ;
  • Détenir un certificat en premiers soins ou en secourisme ;
  • Détenir un certificat en réanimation cardiorespiratoire (RCP-Niveau C) ;
  • Être en bonne santé et avoir une excellente condition physique ;
  • Réussir divers examens physiques pour vérifier l’état de santé (acuité visuelle, ouïe, aptitudes physiques) ;
  • Réussir certains tests psychométriques ;
  • Les diplômés/diplômées peuvent exercer leur profession partout au Canada, sauf au Québec. Les policiers/policières en exercice deviennent membres de l’Association canadienne des policiers.

Exemples d’appellations d’emplois

 
  • Agent/agente des services secrets
  • Agent/agente de prévention du crime
  • Enquêteur/enquêteuse
    • blanchiment d'argent
    • crimes majeurs
    • normes professionnelles
    • escouade des stupéfiants
    • contrefaçon et falsification
  • Policier/policière
    • profilage/psychologie criminel
    • polygraphiste
    • service cynophyle(K-9)
    • groupe d’intervention tactique (GTI)
    • patrouille/sécurité routière
    • communautaire

Employeurs types

  • Services policiers municipaux et provinciaux des autres provinces du Canada, sauf le Québec
  • Les Forces armées canadiennes
  • Compagnies ferroviaires, hydroélectriques
  • Services frontaliers
  • Transports en commun

Note importante à lire avant de continuer

Ces données statistiques ne sont que des INDICES pour l’avenir. L’essor économique du pays, d’une province ou d’une région, ainsi que les facteurs démographiques sont entre autres, deux facteurs qui influencent les perspectives professionnelles d’emploi. Il faut aussi prendre en considération que les intérêts, les aptitudes, les valeurs et les qualités d’une personne dont la persévérance, la flexibilité, et la capacité d’adaptation, sont autant d’autres facteurs qui favorisent l’intégration au marché du travail. Il faut donc être prudent dans l’interprétation de ces statistiques. Source

Perspectives d’emploi : Ottawa

 Limitées

Pour la période 2016 à 2018, les perspectives d'emploi seront limitées pour les policiers (sauf cadres supérieurs) (CNP 4311) dans la région d'Ottawa. Comparativement aux autres régions de l'Ontario, une proportion beaucoup plus élevée des policiers à Ottawa travaillent pour des organismes fédéraux. La division nationale de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) se trouve à Ottawa et constitue un employeur important. Les possibilités d'emploi seront soutenues par le besoin de services de sécurité au Parlement et auprès des ambassades de la région. Les agents de police qui parlent couramment français et anglais auront de meilleures perspectives d'emploi.

Dernièrement, le taux de croissance du nombre de policiers dans la province s'est abaissé, suite à une forte croissance plus tôt au cours de la décennie. L'Ontario compte environ 58 services de police municipaux et chaque région procède à son propre recrutement. Par conséquent, le nombre de possibilités d'emploi et la fréquence des processus d'embauche varieront d'une région à l'autre. Toutefois, en général les considérations budgétaires risqueront de limiter le niveau de création d'emplois pour les policiers. Au sein de la Police provinciale de l'Ontario (PPO), les départs à la retraite imminents devraient créer quelques débouchés au cours de la période de prévision.

Cette profession a peu d'exigences à l'embauche, en général un diplôme d'études secondaires suffit, ce qui ouvre le processus à un vaste bassin de candidats. Cependant, les nouvelles recrues ont tendance à être plus scolarisées, ce qui accroîtra la concurrence pour les emplois dans certaines régions de l'Ontario. Les services de police tiennent parfois des embauches ciblées, mettant par exemple l'accent sur la représentation de personnes de certaines communautés ethniques particulières ou d'un sexe particulier.

Avez-vous la tête de l’emploi ?

Conseils pratiques pour vous démarquer, pour triompher de la concurrence et augmenter votre employabilité :

  • Le sang-froid ainsi que des habiletés en communication interpersonnelle sont importantes car le policier/la policière doit s’occuper de personnes blessées, mentalement troublées ou enragées ;
  • Les compétences liées à l'intelligence émotionnelle suivantes permettront de se démarquer de la concurrence:
    • La compréhension de ses émotions dans le but d'utiliser cette information pour orienter ses pensées et ses geste ;
    • La compréhension des émotions d’autrui et la façon d’y réagir dans le but de gérer les conflits;
    • La stabilité et la maîtrise de ses émotions et de ses impulsions
  • Le maintien d'une bonne forme physique et mentale sont des caractéristiques importantes dans l'embauche de candidats;
  • La connaissance de l’anglais est ainsi que l’acquisition d’une autre langue sont des atouts certains ;
  • L’acquisition d’habiletés spéciales et d’une expertise en sauvetage, en plongée, et dans les arts martiaux pourrait vous démarquer ;
  • Un travail bénévole ou un emploi au sein d’une agence policière augmentera vos chances de trouver un emploi ;
  • Développez votre habileté à analyser des situations problématiques et à les résoudre.

La poursuite des études

Bien que le programme en techniques de services policiers prépare les étudiants/étudiantes à intégrer le marché du travail, les diplômés peuvent aussi poursuivre, directement ou moyennant la réussite de certains cours d’appoint ou préalables, des études spécialisées de niveau collégial ou universitaire. Voici un aperçu de certains programmes d’études en lien avec le programme « Techniques de services policiers » :

  •  Criminologie
    • Cybercriminalité
    • Victimes système pénal
  • Droit et justice
  • Sécurité et études policières
  • Sécurité publique
  • Administration publique
  • Sciences sociales
    • Études de conflits
    • Psychologie
    • Service social