Professions

Les études en techniques du génie électrique permettent d’accéder, entre autres, à la profession suivante :

Technicien/technicienne en génie électrique

Le technicien/la technicienne en génie électrique assure un soutien technique dans la conception, la mise au point, l’essai ainsi que la production du matériel et d’équipements électriques. Par exemple, le technicien/la technicienne peut inspecter, ajuster et évaluer des composantes et des assemblages électriques afin de s’assurer que les appareils électriques sont efficaces et conformes aux normes de sécurité prescrites. Il/elle peut installer du matériel ou un système électrique selon les instructions détaillées dans les manuels techniques et en assurer l’entretien tout comme il/elle peut aussi examiner et réparer des produits électriques défectueux comme des moteurs et des générateurs. Il/elle peut aussi contribuer à la recherche en matière de génie électrique et participer à la conception et à la réalisation de tests sur de nouveaux systèmes ou produits électriques qui seront utilisés dans les secteurs industriel ou résidentiel.

Rémunération

Taux horaire

Taux minimum : 18$ Taux médiane : 29.76$ Taux maximum : 51.44$

Salaire annuel : 37 440 $–106 995 $

Il est essentiel de comprendre que les données sur le salaire ne représentent qu’une indication pour un groupe professionnel ou une région donnée. Voici le taux horaire et le salaire annuel pour le groupe professionnel des « Technologues et techniciens/techniciennes en génie électronique et électrique » de la Classification nationale des professions – CNP 2241 pour la province de l'Ontario en 2015-2016. Source

Conditions d’accès à la profession

  • Vous devez être membre d’un ordre ou d’une association professionnelle pour porter le titre de « technologue professionnel » ;
  • Bien que celle-ci ne soit pas obligatoire, l’accréditation auprès de l’association professionnelle de la province dans laquelle vous exercer votre profession est fortement recommandée et parfois exigée des employeurs ;
  • En Ontario, la profession de technologue, technicien/technicienne en génie ou en sciences appliquées est réglementée par l’association professionnelle suivante : « Ontario Association of Certified Engineering Technicians and Technologists (OACEET). » Pour être accrédité, les candidats doivent détenir au moins deux années d’expériences de travail pertinentes dans leur champs d’expertise professionnelle et réussir un examen pratique ;
  • Au Québec, bien que l’accréditation ne soit pas obligatoire, elle est aussi souhaitable et  relève de l’Ordre des technologues professionnels du Québec (OTPQ).

Exemples d’appellations d’emplois

  • Technicien/technicienne au soutien de la production – fabrication de matériel électronique
  • Technicien/technicienne en entretien d'installations micro-ondes
  • Technicien/technicienne en fabrication de matériel électronique
  • Technicien/technicienne en génie électrique
  • Technicien/technicienne en génie électronique
  • Technologue de réseau de distribution d'électricité
  • Technologue en communications
  • Technologue en comptage
  • Technologue en conception électronique
  • Technologue en fabrication de matériel électronique
  • Technologue en génie électrique
  • Technologue en génie électronique
  • Technologue en éclairage

Employeurs types

  • Services publics d’électricité
  • Usines de fabrication de matériel électrique
  • Firmes d’ingénieurs conseil
  • Gouvernement

Note importante à lire avant de continuer

Ces données statistiques ne sont que des INDICES pour l’avenir. L’essor économique du pays, d’une province ou d’une région, ainsi que les facteurs démographiques sont entre autres, deux facteurs qui influencent les perspectives professionnelles d’emploi. Il faut aussi prendre en considération que les intérêts, les aptitudes, les valeurs et les qualités d’une personne dont la persévérance, la flexibilité, et la capacité d’adaptation, sont autant d’autres facteurs qui favorisent l’intégration au marché du travail. Il faut donc être prudent dans l’interprétation de ces statistiques. Source

Perspectives d’emploi : Ottawa

 Acceptables

Pour la période 2016 à 2018, les perspectives d'emploi seront acceptables pour les technologues et techniciens en génie électronique et électrique (CNP 2241) dans la région d'Ottawa.

Au cours des dernières années, l'emploi au sein de cette profession s'est amélioré dans la province, et les conditions devraient demeurer stables à court terme. En Ontario, les technologues et les techniciens en génie électronique et électrique travaillent dans diverses industries, mais principalement dans la fabrication. Ces professionnels aident à concevoir et à élaborer les systèmes électriques, l'équipement et les produits destinés à plusieurs secteurs de l'industrie manufacturière. À ce titre, la reprise graduelle du secteur manufacturier, ainsi que la hausse des activités industrielles en Ontario, pourraient accroître la demande pour ces travailleurs afin de maintenir les opérations à court terme. De plus, à mesure que l'industrie se tourne vers la fabrication de pointe, les entreprises pourraient devoir moderniser leurs systèmes ou investir dans de nouveaux systèmes afin de répondre aux besoins en matière de production et demeurer efficaces. Cela pourrait créer des débouchés pour les technologues et les techniciens dans le domaine de la mise à l'essai et de l'installation d'équipement, tels que les systèmes automatisés et la robotique.

Perspectives d’emploi : Outaouais

 Acceptables

Pour la période 2016 à 2018, les perspectives d'emploi seront acceptables pour les technologues et techniciens en génie électronique et électrique (CNP 2241) dans la région de l'Outaouais.

 

Avez-vous la tête de l’emploi ?

Conseils pratiques pour vous démarquer, pour triompher de la concurrence et augmenter votre employabilité :

  • Cherchez à vous recyclez régulièrement et à perfectionner vos connaissances dans votre domaine d’expertise ;
  • La connaissance du matériel informatique ainsi que la maîtrise des logiciels sont des atouts recherchés par les employeurs ;
  • Apprenez ou développez vos compétences en communication interpersonnelle car il est fort possible dans le cadre de votre travail que vous ayez à entretenir des relations de service avec des clients ou des entreprises ;
  • Exercez-vous à travailler de façon méthodique car vous devez dans l’exercice de votre travail respecter des normes établies et suivre des procédures de sécurité  afin de minimiser les risques de blessures et vous protéger des tensions électriques ;
  • Toute expérience pertinente est utile pour accéder avec le temps à des postes de gestion et de supervision en génie ;
  • Développez vos compétences en communication orale et écrite, celles-ci sont essentielles si vous avez à analyser des données et à rédiger des rapports pour les ingénieurs ;
  • La mobilité permet d’accéder à des postes connexes, entre autres, à des postes de techniciens/techniciennes d’entretien et de réparation de matériel électrique, en instrumentation, en avionique ainsi que dans la vente de matériel électrique ainsi qu’à des postes en recherche et développement ;
  • La maîtrise de l’anglais est un atout.

La poursuite des études

Bien que le programme en techniques du génie électrique prépare les étudiants/étudiantes à intégrer le marché du travail, les diplômés peuvent aussi  poursuivre, directement ou moyennant la réussite de certains cours d’appoint ou préalables, des études spécialisées de niveau collégial ou universitaire. Voici un aperçu de certains programmes d’études en lien avec le programme « Techniques du génie électrique » :

  • Génie électrique
  • Génie électronique
  • Micro-ondes
  • Production automatisée
  • Réseaux électriques